MITT : Les professionnels d’Agadir repartent à l’assaut du marché russe

MITT : Les professionnels d’Agadir repartent à l’assaut du marché russe

Le volet aérien connaîtra le renforcement des dessertes aériennes avec le lancement de quatre vols charters, en plus de ceux de la RAM, à partir du mois d’avril pour les deux destinations Agadir et Marrakech.

Les efforts de reconquête du marché russe se renforcent. Les professionnels de la destination Agadir prennent part au Salon MITT (Salon international des voyages et du tourisme) de Moscou qui se tient du 23 au 26 mars. Au programme, des rencontres B2B. Le MITT regroupe les divers secteurs et foires de l’industrie touristique, du tourisme, de vacances et de voyages. Les dernières visites ciblées et menées conjointement par l’ONMT et les professionnels de la destination fin 2015 pour reconquérir ce marché ont donné suite à la signature de douze contrats avec les TO russes.

Le volet aérien connaîtra également le renforcement des dessertes aériennes avec le lancement de quatre vols charters, en plus de ceux de la RAM, à partir du mois d’avril pour les deux destinations Agadir et Marrakech. Notons que la RAM programme déjà un vol reliant Moscou à Casablanca avec une continuité vers Agadir, trois fois par semaine. Au volet communication, la destination ne compte plus se repositionner que sur le balnéaire. Les atouts de l’arrière-pays de la destination seront également mis en avant afin d’offrir un package diversifié. Le Maroc compte de ce fait arriver à 200.000 touristes russes d’ici 2018 et les professionnels envisagent d’atteindre les 70.000 touristes russes au cours de cette année.

Autre défi de taille, séduire le TO Pegas Touristik pour un retour en force dans ses programmations de la destination. Ceci étant, la question du prix du packaging des destinations concurrentes, notamment la Turquie et l’Egypte, qui revenait beaucoup moins cher, a également été revue par les professionnels. La marge de gain des TO ne les encourageait guère à programmer la destination. De ce fait, celle-ci se voit dans l’obligation de revoir ses prix à la baisse de 30 à 40% afin de se tailler une part de ce marché, jadis grand émetteur. Signalons que le prix du packaging égyptien acheté à 350 dollars permettait aux TO de le revendre sur le marché à 600 dollars avec une marge de bénéfice importante alors que le package marocain acheté à 750 dollars était vendu par le TO à 850 dollars sur le marché. Prix qui brisait la compétitivité du package marocain face à la concurrence. Ajoutons à cela l’argument de taille qui est la grande sécurité et la stabilité de la destination Maroc en général. La destination Agadir devrait également renforcer sa capacité en lits pour ainsi se préparer à un tourisme de masse. Une autre mesure a été mise en place dans le volet communication. Une formation gratuite est mise au service des hôteliers qui désirent former leurs personnels en langue russe.

Le marché russe a été depuis de longues années l’un des grands marchés émetteurs de la destination avant de dégringoler. Les statistiques de ce marché ont connu un pic en 2010 avec 24.735 arrivées avant de chuter en 2011 pour arriver à 11.848. Une légère reprise a été notée au cours de l’année 2012 avec 14.138 et a continué tout au long de l’année 2013 où la destination a connu 24.586 arrivées. Et depuis, la dégringolade de ce marché a continué arrivant ainsi à 16.894 arrivées et à la chute vertigineuse enregistrée en 2015 avec à peine 6.967 arrivées. Au cours des deux premiers mois de l’année 2016, la destination Agadir a enregistré 185 arrivées russes au mois de janvier et 152 arrivées au mois de février. Un maigre total de 373 arrivées en deux mois.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *