Mobilité durable : Le cas de la métropole avec Casa Transport

Mobilité durable : Le cas de la métropole avec Casa Transport

Un programme d’investissement de 27 milliards de dirhams consacré à la mobilité dont 16 milliards réservés au transport en site propre

Depuis quelques années, Casablanca a fait le choix d’une politique de mobilité intégrée. Pilotée par Casa Transport, cette politique se base notamment sur le développement des transports en commun (tram, BHNS et bus), un nouveau plan de circulation et de régulation de trafic, une politique de stationnement adaptée, une logistique urbaine et une planification de la mobilité. Il faut dire que les besoins d’une ville comme Casablanca sont en constante évolution. La métropole compte, en effet, 4 millions d’habitants et représente la première économie du pays avec 23% du PIB (Produit intérieur brut). Casablanca doit faire face ainsi à des problèmes et défis énormes. A cela s’ajoutent les engagements du Maroc pour la préservation de l’environnement à travers notamment une mobilité durable.

Le «tram» transporte au quotidien 130.000 voyageurs. Il a également permis la création de 600 emplois directs et presque le double indirectement sans oublier sa contribution dans la requalification du centre-ville et des quartiers périphériques.

La politique adoptée par la ville se base sur un modèle financier et institutionnel particulier. Dans les détails, le programme d’investissement mobilise 27 milliards de dirhams consacrés à la mobilité dont 16 milliards réservés au transport en site propre (ndlr: Un transport collectif en site propre est un transport en commun qui emprunte une voie ou un espace qui lui est réservé, de telle manière que ce mode de transport dispose de sa propre voie). La réalisation du programme a été confiée à une société dédié en l’occurrence Casa Transport. Elle est notamment chargée de la réalisation des infrastructures et du suivi de l’exploitation. Cette dernière mène depuis sa création des programmes ambitieux en cours de réalisation sur la période 2015-2022. L’un des projets phares de la société reste indéniablement le tramway. Depuis sa mise en service en 2015, le «tram» transporte au quotidien 130.000 voyageurs dont 50% de femmes. Il a également permis la création de 600 emplois directs et presque le double indirectement sans oublier sa contribution dans la requalification du centre-ville et des quartiers périphériques. Casa Transport travaille aujourd’hui sur la mise en place de nouvelles lignes de tramway. Il s’agit ainsi de la ligne 2 de 17 km dont la mise en service est prévue fin 2018 ainsi que les lignes 3 (14 km) et la ligne 4 (14 km également) dont la mise en service est prévue respectivement en juin 2021 et juin 2022. Il est question, en outre, de la création de 2 lignes de BHNS (bus à haut niveau de service) de 22 km avec une mise en service en 2020 sans oublier 15 parkings-relais.

Par ailleurs, Casablanca se dote d’un poste central de gestion de trafic et de vidéosurveillance (PCC). Il a pour vocation de doter la ville d’une plate-forme sophistiquée et à la pointe de la technologie au service de la sécurité et de la mobilité des citoyens. Le PCC de Casablanca introduit des équipements et des fonctionnalités technologiques qui permettront à la fois d’apporter un précieux outil d’aide aux forces de sécurité et également d’améliorer considérablement les conditions de circulation dans la métropole grâce à la mise en place d’une plate-forme intelligente centrale redondée. Le système, propriétaire d’un réseau de transmission de plus de 220 km de fibres optiques, compte sur le terrain plus de 750 caméras de vidéo protection et dotera près de 200 carrefours de contrôleurs intelligents. Il intégrera également des caméras du réseau de tramway de Casablanca et d’autres caméras déjà existantes (aéroport, ports de Casablanca et Mohammedia, grandes surfaces et banques).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *