Mohamed El Yazghi: «La présidence marocaine est très importante pour le continent»

Mohamed El Yazghi: «La présidence marocaine est très importante pour le continent»

Questions à Mohamed El Yazghi, président de la COP7

ALM : Vous faites partie des personnalités ayant participé activement à l’organisation d’une des Conférences des parties. Quels souvenirs gardez-vous de l’édition que vous avez présidée ?

Mohamed El Yazghi : En effet, j’ai eu l’honneur de présider la COP7 qui s’est tenue en 2001 à Marrakech. Les circonstances, à l’époque, ont été un peu difficiles puisque la COP7 est arrivée juste après les attentats du 11 septembre. Nous avons noté à ce moment là une grande hésitation des pays. Malgré cela le Maroc a tenu absolument à réussir cette édition et s’est engagé à assurer la sécurité et la présence de toutes les délégations. Il est vrai que le nombre des participants était inférieur à celui qu’on observe aujourd’hui mais nous avons réussi tout de même à accueillir 10.000 personnes à l’époque.

Comment voyez-vous cette nouvelle COP ?

Le démarrage aujourd’hui est très réussi. Il montre que la présidence marocaine en la personne de Salaheddine Mezouar est  une étape importante non seulement pour les Etats parties mais également pour le continent. L’importance de cette COP22 s’illustre par la grande adhésion ministérielle et présidentielle. La semaine prochaine connaîtra la présence d’un grand nombre de chefs d’Etat notamment africains. Et d’ailleurs le Maroc donne une importance primordiale à l’Afrique, le continent le plus vulnérable au monde. Comme vous le savez le continent africain souffre énormément des changements climatiques alors qu’il participe moins aux émissions  contrairement à l’Europe, l’Amérique et le Japon. Cette COP marque également une nouvelle étape du fait qu’elle va permettre l’exécution de l’Accord de Paris qui est en soit un engagement historique des Etats.

Comment évaluez-vous les efforts du Maroc sur le plan environnemental ?

Le Maroc a fait un effort colossal. Les émissions du Maroc en gaz à effet de serre sont vraiment faibles, et pourtant, le Royaume s’est engagé dans un processus très rigoureux de préservation de ressources et de lutte contre le changement climatique. Les décisions prises par rapport au changement climatique sont très importantes, citons à titre d’exemple l’orientation vers les énergies renouvelables qui demande un énorme  effort financier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *