Mohamed Rabie Khelie : «L’ONCF est facilitateur logisticien»

ALM : Vous venez de lancer votre premier port sec sous douane. Quel bilan faites-vous après quelques mois d’exercice ?
Mohamed Rabie Khelie : Effectivement, le port sec de la plate-forme logistique MITA de Casablanca a été inauguré le 29 juillet 2008. Ce fleuron de la logistique ferroviaire constitue un premier pas vers le rôle de facilitateur logisticien qui s’inscrit parfaitement dans la stratégie du gouvernement visant à faire de l’ONCF l’un des acteurs principaux de la logistique. 
Au terme de quatre mois d’exploitation, nous pouvons déjà dresser un bilan positif de l’activité au niveau de ce port sec : des conventions de partenariat sont signés avec certains opérateurs de la communauté portuaire.

Vous travaillez sur un programme de construction d’un réseau de plates-formes logistiques qui couvrira les principaux centres économiques du pays, à savoir Casablanca, Fès, Marrakech et Tanger. Où en êtes-vous ?
L’ONCF a lancé un important projet de réalisation des plates-formes logistiques devant couvrir une bonne partie du territoire national. Le schéma directeur de réalisation de ces projets a été finalisé en tenant compte des besoins des opérateurs économiques. En plus de MITA, le planning de réalisation de ces plates-formes logistiques interviendra selon les sites à partir de l’année 2009.
 
Comment comptez-vous développer le fret ferroviaire et quelle est la place qu’occupe la logistique dans votre stratégie ?

Développer le fret ferroviaire passe impérativement par l’élaboration d’une stratégie efficace et efficiente. Sur ce point, il importe de préciser que, compte tenu de l’importance des nouveaux projets (Tanger MED, Taourirt/Nador et les plates-formes logistiques), l’ONCF a actualisé sa stratégie Fret couvrant la période 2007/ 2015 et reposant sur trois points forts :
– Une croissance forte visant à tripler le volume d’affaires;
– Une activité financièrement redressée ;
– Un positionnement stratégique en matière logistique.
Pour mettre en avant chacun de ces points forts, nous actionnons un certain nombre de leviers à même de nous permettre l’atteinte des objectifs fixés dans le cadre de notre stratégie :
– Levier de la forte croissance:
• Extension géographique et extension de la capacité du réseau ferroviaire ;
• facilitation de l’accès au rail ;
• éveloppement des stratégies sectorielles (plan céréalier et plan pétrolier).
– Levier de redressement financier:
• Optimiser l’investissement dans le matériel roulant ;
• Faire évoluer l’appareil de production ;
• Améliorer continuellement la productivité ;
• Concevoir efficacement les outils de pilotage de la vente ;
• Adopter une politique commerciale sélective.
– Levier de positionnement stratégique en matière de logistique:
Conscient de l’importance que revêt la logistique dans le développement de l’économie nationale et soucieux de faire bénéficier les produits marocains de ses retombées positives en terme de compétitivité sur le marché international, l’ONCF s’est fixé comme objectif de mettre à la disposition des opérateurs économiques, un réseau de plateformes logistiques à forte valeur ajoutée. Il s’agit de complexes composés de port sec et de zone d’activités logistiques, bien situés par rapport aux quartiers industriels des grands centres économiques du Maroc (Casablanca, Tanger, Fès et Marrakech). Le but recherché à travers la réalisation de ces plateformes logistiques est de positionner l’ONCF comme facilitateur logisticien en intégrant le maillon ferroviaire dans la chaîne logistique globale de manière à l’optimiser.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *