Monétaire : Le Trésor consulte

Monétaire : Le Trésor consulte

Selon un compte rendu de la banque d’affaires BMCE Capital, la «normalisation des méthodes obligatoires» a aussi été à l’ordre du jour de cette réunion, qui entre dans le cadre des consultations périodiques entre les Intermédiaires en Valeurs du Trésor (IVT) et le «caissier de l’Etat». Elles permettent de discuter des problèmes relatifs au marché monétaire.
Mais cette dernière réunion a été mouvementée dans la mesure où «les avis et les analyses avancés à propos de l’actuelle baisse des rendements obligataires restent très divergents entre le Trésor et les IVT». Pour les autorités publiques, la baisse des taux monétaires à des niveaux trop bas risque d’éroder l’épargne publique. Les taux de rémunération des comptes sur carnets sont, en effet, arrimés au rendement des Bons du Trésor à 52 semaines, et le Trésor souhaite que «la baisse des taux soit progressive et modérée».
Dans ce contexte, le rythme des levées nettes opérées par le Trésor depuis le début de l’année (autour de 11 milliards de dirhams), est jugé «normal et quasiment comparable sur une l’année glissante». Mais la non-adjudication de la maturité 15 ans reste «un signal fort de la part du Trésor pour calmer l’esprit spéculatif de certains opérateurs du marché obligataire ». La banque casablancaise note que les levées de ce début d’année sont «dues principalement aux contraintes budgétaires qui reviennent à chaque début d’année», à savoir les échéances du service de la dette extérieure, les décalages entre encaissements et décaissements, ainsi que les remboursements des arriérés dues aux compagnies pétrolières.
Pour leur part, les six IVT présents à cette réunion ont expliqué que la poursuite de la baisse des rendements a été causée principalement par «la raréfaction du papier long sur le marché secondaire» combinée à «une demande grandissante due au repositionnement des institutionnels» en ce début d’année. À noter que les rendements évoluent en sens inverse des prix des titres.
Les IVT ont, par ailleurs, «bien accueilli » la proposition de l’émission de Bons à 30 ans. Ils estiment que les taux de cette échéance devraient être compris entre 6,25 et 6,40%. Le principal taux directeur de Bank Al Maghrib, le taux appliqué aux avances à 7 jours, est actuellement fixé à 3,25%. Il est encadré par le taux des avances à 24 heures de 4,25% et celui des facilités de dépôts à 24 heures de 2,25%.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *