Montréal : Le Maroc vedette du Forum Afrique Expansion

Montréal : Le Maroc vedette du Forum Afrique Expansion

Les rencontres B2B de ce forum au Canada constituent un grand pas en avant dans le rapprochement entre l’Afrique et le Canada.

L’évolution du continent africain et sa place actuelle et à venir dans les affaires du monde n’échappent à personne. En tant que prochain pôle mondial  de croissance, il intéresse tout le monde aujourd’hui. Grâce, en effet, à plusieurs facteurs tels que la croissance de la consommation privée, l’émergence des classes moyennes, l’augmentation du pouvoir d’achat et une hausse du flux des IDE, le PIB total de l’Afrique pourrait atteindre à l’horizon 2050 un montant de 29 trillions de dollars.  Au Canada, la valeur des investissements directs canadiens vers les pays africains a été estimée à 3,5 milliards de dollars canadiens en 2016. Un chiffre en chute par rapport à l’année 2015, lors de laquelle on enregistrait des investissements d’une valeur de 4,6 milliards de dollars canadiens. C’est au Maghreb et en Afrique du Sud que se focalisent particulièrement ces investissements canadiens. En Afrique du Sud, suivie de l’Afrique de l’Ouest, l’investissement canadien se situe surtout dans l’extraction minière.

En Afrique du Nord, les entreprises canadiennes ont investi à travers des partenariats dans divers projets industriels dans notamment l’agroalimentaire, l’aéronautique, les mines, les transports ou encore la formation professionnelle. Mais aujourd’hui, de plus en plus de gens d’affaires veulent aller en Afrique et tendent vers la diversification des investissements mais aussi des marchés. Dans cette dynamique, le Maroc qui se positionne désormais en un modèle pionnier dans son espace régional et continental pourrait constituer un relais idéal pour le Canada en Afrique, a souligné Said Ibrahimi, DG de Casablanca Finance City (CFC).

C’était en début de cette semaine à Montréal, à la 8ème édition du Forum Afrique Expansion lors de laquelle le Royaume était à l’honneur. La rencontre qui s’est tenue les 2 et 3 octobre sous le thème «Investissement et opportunités d’affaires en Afrique» a réuni quelque 500 investisseurs, entrepreneurs et décideurs africains et canadiens. Des représentants de la diaspora africaine au Canada et nombre d’organismes tels que le Centre culturel Dar Al Maghrib, se sont associés à l’évènement. Du Maroc, une importante délégation de 30 entreprises, menée par Maroc Export, a fait le déplacement. Les secteurs de la pharmaceutique, du textile, de la cosmétique, de la bijouterie, les technologies de l’information et de la communication, entre autres, étaient représentés dans ce groupement. Objectif: initier des partenariats avec les hommes d’affaires canadiens et les éclairer sur les opportunités d’affaires en Afrique et plus particulièrement au Maroc.

De leur côté, les opérateurs canadiens sont à la recherche de partenaires potentiels et veulent mettre en valeur leur savoir-faire. «Nous voulons créer des synergies d’affaires entre opérateurs marocains, africains et ceux du Canada», a souligné dans ce contexte Zahra Maafiri, directrice générale de Maroc Export. 

Dans ce schéma tripartite voulu «durable, évolutif et gagnant-gagnant», est-il indiqué, le Maroc a fort à apporter à ses partenaires potentiels. «Les deux tiers des investissements étrangers du Maroc sont destinés à l’Afrique», a souligné Abdollah Lkahya, chargé d’affaires à l’ambassade du Maroc à Ottawa. Le diplomate a ainsi rappelé lors du Forum que le Royaume est le deuxième investisseur africain dans le continent et le premier dans l’Afrique de l’Ouest. Ceci sans oublier que plus de 1.000 entreprises marocaines sont implantées en Afrique. Le Maroc offre également l’avantage à travers Casablanca Finance City (CFC), un hub économique et financier sur le continent africain présentant des mesures de facilitation de l’investissement. En outre, les partenariats  en Afrique de CFC, qui compte une communauté active de près de 130 membres opérant sur le continent, peuvent faciliter à tout investisseur intéressé l’introduction sur le marché africain. Pour l’heure, les rencontres B2B de ce forum au Canada constituent un grand pas en avant dans le rapprochement entre l’Afrique et le Canada. Elles généreront sûrement du concret. Il y a tellement à saisir et à développer tous ensemble sur le continent africain dans une approche win-win.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *