Nadia Bitar : Marrakech-Safi aura bientôt son incubateur pour l’entrepreneuriat féminin

Nadia Bitar : Marrakech-Safi aura bientôt son incubateur pour l’entrepreneuriat féminin

Entretien avec Nadia Bitar, présidente de l’Association des femmes chefs d’entreprises de la région

L’entrepreneuriat permet aux femmes de s’émanciper financièrement. En témoigne le nombre de plus en plus important d’entreprises créées par les femmes dans tous les domaines. Agriculture, tourisme, artisanat, les femmes sont déterminées à se faire une place dans l’entrepreneuriat malgré les nombreux défis qui se posent à leur parcours. Pour y parvenir, elles portent leur voix à travers des initiatives comme celles de l’African Women in Agriculture (AWA) organisé à Marrakech par Believe in Africa en partenariat avec le Groupe OCP. Pour en savoir plus, nous sommes allés à la rencontre de la présidente de l’Association des femmes chefs d’entreprises Marrakech-Safi.

ALM : Parlez-nous de votre participation à «Africain Women in Agriculture»…

Nadia Bitar : On est très fières d’assister à cet événement de Believe in Africa. Ce sont des femmes qui contribuent au développement de l’agriculture, des femmes chefs d’entreprises qui veulent faire partie du  mouvement et des mutations que connaît l’économie. Comme vous avez pu le constater, cette initiative permet à des coopératives qui sont venues d’ici et d’ailleurs de se faire remarquer. Nous, notre objectif pour la région de Marrakech c’est d’encourager les femmes à entreprendre.

Lors de cet événement, il y a eu des expositions de produits réalisés par des femmes passionnées par leur travail dans différents secteurs. Si l’on prend la région de Marrakech que j’ai l’honneur de représenter, elle regorge de ressources importantes et elle est  riche en agriculture avec notamment des produits du terroir marocains que les consommateurs apprécient. Pour promouvoir l’entrepreneuriat au féminin, notre rôle en tant qu’association est d’accompagner ces femmes. Ainsi, nous sommes en train d’installer un incubateur pour mieux aider ces femmes à créer leur propre projet d’entreprise et de le réussir. Notre mission c’est également de former et coacher les femmes sur les meilleures pratiques dans ce domaine. Plusieurs institutions publiques adhèrent à cette vision. Notre objectif c’est aussi de les mener sur la bonne voie de l’entrepreneuriat pour être indépendantes.

Quelles sont les caractéristiques des projets de femmes entrepreneurs dans le Sud et notamment à Marrakech ?

On a la chance d’avoir un grand réseau de femmes chefs d’entreprises qui opèrent dans tous les secteurs. Actuellement on est arrivé à une soixantaine de femmes entrepreneurs et on compte élargir notre réseau pour la simple raison que nous avons senti la détermination,  la motivation et l’énergie positive qui les animent. Cet élan nous pousse à accélérer la création d’un incubateur pour la région Marrakech-Safi. On compte également intégrer d’autres villes comme Essaouira.

Quels sont les défis auxquels font face les femmes de la région ?

Les femmes chefs d’entreprises sont engagées et dévouées. Elles sont présentes dans des secteurs qu’on pourrait prêter parfois aux hommes, elles sont dans l’agriculture, dans le tourisme, dans l’artisanat, dans l’industrie aussi et dans tous les services. Les défis ne font que les motiver davantage.

Comment comptez-vous mettre en place l’incubateur pour l’entrepreneuriat des femmes dans la région?

On dispose du financement de l’Agence de développement sociale (ADS). On va monter des projets avec l’INDH pour mettre en place cet incubateur qui nous permettra d’avoir une domiciliation et faire des formations pour les femmes qui souhaitent se lancer dans les affaires. Comme vous le savez, certaines femmes ne peuvent pas créer leur entreprise pendant les 18 premiers mois. Elles vont donc bénéficier d’une domiciliation. Nous sommes fières de les aider à atteindre leurs objectifs mais c’est aussi notre principal défi.

On avait organisé dernièrement un forum sur l’entrepreneuriat féminin qui a été couronné par une exposition féminine, un salon pour la première fois au Maroc 100% féminin. Nous souhaitons revenir pour une deuxième édition qui sera organisée dans quelques mois.

Nous avions choisi lors de la première édition de donner des stands gratuitement aux femmes membres de coopératives pour exposer leurs produits. On avait constaté la mobilisation des femmes venant de toute la région de Marrakech et d’autres pays africains. Enfin, dans le domaine de l’auto-entrepreneuriat, il y a des femmes qui sont sympathisantes avec nous. On va également les préparer pour créer le réseau d’auto-entrepreneurs avec le Centre régional d’investissement et Maroc PME.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *