Niveau de vie au quatrième trimestre 2016 : La confiance des ménages en léger recul

Niveau de vie au quatrième trimestre 2016 : La confiance des ménages en léger recul

L’enquête révèle que 44,2% des ménages constatent une dégradation du niveau de vie  contre  26,7% qui attestent d’une amélioration. En termes de perspectives, 39,7% des ménages s’attendent à un maintien de leur niveau de vie durant les 12 prochains mois, contre 31,1% qui prévoient une dégradation.

La confiance des ménages est en légère baisse au quatrième trimestre de l’année 2016. C’est ce qui ressort de «l’enquête de conjoncture auprès des ménages» révélée hier, mardi, par le Haut-Commissariat au Plan. Ainsi, l’indice de confiance est passé à 73,5 points contre 73,8 points au trimestre précédent. Toutefois, cette baisse est plus significative, comparé à  la même période de l’année passée (77,1 points).  L’enquête révèle que 44,2% des ménages constatent une dégradation du niveau de vie  contre  26,7% qui attestent d’une amélioration. En termes de perspectives, 39,7% des ménages s’attendent à un maintien de leur niveau de vie durant les 12 prochains mois, contre 31,1% qui prévoient une dégradation. Le HCP indique également pour la même période que 28,9% de ménages ambitionnent une amélioration de leur niveau de vie. 

La perception des ménages du chômage reste négative. L’enquête dévoile que 75,3% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. 

Par ailleurs, les ménages perçoivent comme peu propice l’achat de biens durables. Ainsi, l’enquête dévoile que 60,9% contre 17,9% des ménages ont considéré que «le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables».  Au sujet de l’épargne, 59,7% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses. Par contre, 34,5% affirment s’être endettés ou avoir puisé dans leur épargne. Les 5,8 % des ménages restants déclarent avoir recouru à l’épargne pour une partie de leur revenu. Concernant la situation financière, les ménages participant à l’enquête s’attendent à une amélioration de leur situation. En effet, le regard sur l’avenir de la situation financière des mêmes ménages demeure optimiste.

Au cours des 12 prochains mois, 24,3%  contre 17,8% des ménages voient une amélioration de leur situation financière.

Le HCP livre également ses résultats trimestriels sur les conditions de vie des Marocains.  Pour les 12 prochains mois,  78,5% des ménages estiment que les prix des produits alimentaires  vont continuer à augmenter contre seulement 1,2% qui s’attendent à une baisse.  S’agissant de la situation des droits de l’Homme, 53,4% des ménages  estiment que la situation au Maroc s’est améliorée en 2016 et 14,8% considèrent qu’elle est en recul.  Au niveau de la qualité des prestations administratives, le  sentiment d’une amélioration est prépondérant. Ainsi,  55,5% des ménages perçoivent une amélioration de la qualité des prestations administratives contre 18,8% qui estiment que la qualité de ces prestations s’est dégradée. Les services de l’enseignement sont également perçus négativement de  la part des ménages puisque seuls 22,3% des ménages en 2016 ont ressenti une amélioration  contre  42,9%  qui pensent le contraire. La perception négative quant aux services santé continue. Selon l’enquête du HCP, seuls 13,6% des ménages pensent que les prestations sanitaires se sont améliorées contre 56,6% qui affirment qu’elles se sont plutôt détériorées.

Leila Ouchagour

Journaliste stagiaire

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *