Niveau de vie et situation financière : Les ménages restent optimistes

Niveau de vie et situation financière :  Les ménages restent optimistes

L’indice de confiance des ménages s’est inscrit en hausse s’établissant à 85,8 points contre un indice de 75,7 points observé à la même période de l’année passée.

Regain d’optimisme pour les ménages. Les perceptions recueillies par le Haut-Commissariat au Plan (HCP) dans le cadre de son enquête de conjoncture auprès des ménages démontrent une amélioration du moral des ménages ayant participé à cette enquête au titre du deuxième trimestre. L’indice de confiance des ménages s’est, ainsi, inscrit en hausse s’établissant à 85,8 points contre un indice de 75,7 points observé à la même période de l’année passée. En ce qui concerne le niveau de vie des ménages, le Haut-Commissariat au Plan relève dans ce sens des anticipations en forte amélioration.

Ces attentes ont été exprimées par 35,5% des ménages interrogés. le Haut-Commissariat au Plan fait savoir à ce propos que le solde d’opinion relatif à l’évolution passée du niveau de vie des ménages est resté négatif au deuxième trimestre. «Il ressort à moins de 8,1 points, au lieu de moins 12 points le trimestre précédent et de moins 15,2 points une année auparavant. Globalement, 40,1% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie et 32,1% une amélioration», peut-on relever de l’enquête. Les ménages s’attendent par ailleurs à une amélioration de leur situation financière. Un constat fait par 34,6% des ménages répondant à l’enquête. Le HCP révèle dans son analyse que seuls 33,6% des ménages ont puisé dans leur épargne ou encore eu recours à l’endettement durant le deuxième trimestre de l’année.

En revanche, 58,2% des ménages confirment que leurs revenus ont couvert leurs dépenses tandis que 8,2% ont épargné durant le trimestre. Les perceptions restent également moins pessimistes quand il s’agit de la capacité future des ménages à épargner. 20,5% des ménages comptent faire des économies au cour des 12 prochains mois. Mais dès qu’ils sont abordés sur la dynamique de l’emploi, les répondants à l’enquête du HCP n’hésitent pas à afficher leur réticence. Les prévisions restent, pour leur part, négatives puisque 69,8% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. «Le solde d’opinion est resté ainsi négatif, à moins de 54,3 points, en amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent où il était à moins 64,9 points que par rapport au même trimestre de l’année précédente où il a enregistré moins de 69,0 points», précise le HCP.

Les ménages portent par ailleurs un regard plus au moins négatif sur l’éventualité d’acquérir des biens durables prochainement. 53,8% des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour acheter des biens durables. En outre, les ménages anticipent une hausse des prix des produits alimentaires. Seuls 2,6% des ménages s’attendent à une baisse des prix au moment où 77,1% prévoient l’inverse.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *