Nokia courtise les nouveaux marchés en développement

Le Nokia 2652, un modèle à clapet à la fois stylé et fonctionnel, est conçu sur la base du Nokia 2650, un modèle primé. Deux nouveaux motifs ont été ajoutés : «Cell» et «Fleur» avec la possibilité pour le consommateur de choisir entre des claviers gris foncé ou blanc perle. Sa commercialisation est prévue en octobre 2005 au prix public estimé à 100 euros hors taxes ou subventions. Le Nokia 2652 sera disponible en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et en Chine. «Nous travaillons en collaboration avec des opérateurs afin de proposer des téléphones et des solutions abordables permettant de réduire le coût total de possession des téléphones mobiles et des services associés», déclare Kai Öistämö, vice-président directeur de la division Téléphones mobiles chez Nokia. Tandis que le nombre d’abonnements mobiles dans le monde a atteint les 2 milliards, Nokia a découvert un grand nombre d’opportunités commerciales et a entrepris de prendre la tête du développement des nouveaux marchés émergents, tels que le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et certains pays d’Afrique. La modicité des prix des communications mobiles pour les abonnés constitue le facteur-clé sur ces marchés. En tant que leader du marché des appareils mobiles, Nokia a lancé des centaines de modèles de téléphones mobiles innovants depuis le début des années 1980. Mais c’est depuis le début des années 1990 que la société a fabriqué des téléphones mobiles en très grand nombre, lorsque les premiers réseaux numériques sont apparus. En 1998, Nokia a déclaré avoir fabriqué 100 millions de téléphones mobiles, et la société est devenue le plus grand fabricant de téléphones mobiles. En 2004, Nokia était incontestablement le leader du marché des appareils mobiles avec un volume de 207 millions d’unités produites dans l’année.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *