Nomination: Youssef Atarguine à la tête du CRI de Guelmim-Oued Noun

Nomination: Youssef Atarguine à la tête du CRI  de Guelmim-Oued Noun

Youssef Atarguine vient d’être nommé directeur du Centre régional d’investissement de Guelmim- Oued Noun.

Youssef-AtarguineTitulaire d’un master en management des villes et des territoires de l’Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises (ISCAE), ce natif d’Agadir, âgé de 34 ans, est également titulaire d’un master en communication de la faculté des lettres et sciences humaines Ibn Zohr.

Ce jeune Gadiri a occupé plusieurs postes au sein du Centre régional d’investissement de Souss-Massa dont plus de 7 ans en tant que président du guichet d’aide à la création d’entreprises et aux investisseurs. A ce titre, il a suivi les nombreux projets lancés dans la région lors de cette dernière décennie, dont la nouvelle station touristique intégrée de Taghazout, et l’agropole de Souss-Massa. Le Centre régional d’investissement de la région de Guelmim-Oued Noun contribue au renforcement de l’attractivité et de la compétitivité de cette région et à son dynamisme socio-économique, à travers plusieurs facilités accordées aux investisseurs.

Durant l’année précédente, le centre a validé 32 projets d’investissement dans la région qui totalisent plus de 2,34 milliards de DH. Par secteur, ces projets concernent l’habitat qui se taille la part du lion avec 10 projets, suivi du tourisme avec 7 projets, et l’agroindustrie avec 4 projets. Quelque 166 entreprises ont été créées. Le centre a délivré 597 certificats négatifs. Par nature juridique, la SARL représente la majeure partie des certificats négatifs accordés avec 64%, suivie des personnes physiques avec 30%, alors que la Société en nom collectif ne dépasse pas les 6%.

Cette région est engagée dans plusieurs projets structurants, qui lui permettront certainement de réaliser un saut qualitatif et remarquable dans le processus de développement régional. Les engagements concernent aussi bien les grands projets touristiques balnéaires que les programmes de consolidation de l’offre en infrastructures de base.

Guelmim-Oued Noun, qui s’étend sur une superficie de 58.200 km2 comprend des potentiels considérables qui peuvent en faire un véritable pôle économique. En plus du secteur de la pêche maritime, générateur d’une structure industrielle en perpétuel développement dans la province de Tan Tan, cette région dispose d’un littoral qui s’étend de Cap Takoumba au nord à Oued El Waâer (sud) sur 170 km, ce qui est de nature à permettre le développement de certains créneaux, comme le tourisme balnéaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *