Noor voit le jour : Première station du genre au monde en termes de capacité de production

Noor voit le jour : Première station du genre au monde en termes de capacité de production

Le Maroc, un pays résolument tourné vers le vert. Une vision qui trouve tout son sens dans le lancement des travaux de réalisation de la première centrale du complexe solaire intégré d’Ouarzazate présidé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en date du vendredi 10 mai. Le Souverain a baptisé le projet «Noor».

À cette occasion, le président du directoire de la Moroccan Agency For Solar Energy (Masen), Mustapha Bakkoury, a prononcé une allocution devant Sa Majesté le Roi dans laquelle il a mis en exergue les objectifs assignés à ce nouveau projet structurant qui vient conforter la volonté royale d’optimiser l’exploitation des ressources naturelles du Maroc, de préserver son environnement, de pérenniser son développement économique et social et d’assurer l’avenir des générations futures. Aussi, première du genre dans le monde en termes de capacité de production avec 160 MW, la future centrale, d’une enveloppe de 7 milliards de dirhams, sera opérationnelle dans un délai de 28 mois et permettra la promotion de l’industrie locale, l’acquisition d’une expertise de haut niveau en la matière, le développement intégré de la région d’implantation, ainsi que la production d’une énergie électrique propre et renouvelable, a souligné M. Bakkoury. Il explique que s’étendant sur 3.000 hectares, le Complexe solaire «Noor» devra atteindre à terme une capacité de production globale de 500 MW notant que ce projet bénéficie du soutien de bailleurs de fonds internationaux, d’importants opérateurs et développeurs d’énergie solaire et d’acteurs de la société civile.

De son côté, le directeur de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Ali Fassi Fihri, a souligné que la réalisation du complexe s’inscrit en droite ligne des efforts visant à répondre aux besoins futurs d’électricité dans le cadre d’une vision intégrée de développement durable. Aussi, avec une demande nationale en énergie électrique de plus en plus croissante et qui s’apparente de plus en plus à celle des pays développés, le Maroc a opté pour des réponses appropriées au défi posé, à savoir les programmes intégrés en énergies renouvelables, solaire et éolienne.
Pour sa part, Mohamed Abdullah Abunayyan, président exécutif de Acwa Power, société chef de file du consortium chargé du développement et de la gestion de la première centrale du complexe solaire d’Ouarzazate, a indiqué que la réalisation de cette centrale témoigne de la capacité des deux Royaumes, du Maroc et d’Arabie Saoudite, de relever les défis liés aux énergies renouvelables.

Parallèlement, le Souverain a présidé la cérémonie de signature de deux conventions. La première est relative à l’extension de la route d’accès au village de Tasselmante jusqu’au village d’Agoudim et à la réalisation d’un ouvrage de traversée de Oued Izerki et la deuxième convention porte sur le financement et la réalisation des infrastructures d’eau potable hors-site du complexe solaire et de la commune rurale Ghessate et ses douars.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *