Notation internationale : Moody’s propose de ne plus plafonner la dette US

Notation internationale : Moody’s propose de ne plus plafonner la dette US

L’agence de notation Moody’s a suggéré, lundi 18 juillet, aux Etats-Unis d’éliminer simplement le plafond imposé à la dette extérieure du pays afin de réduire l’incertitude chez les détenteurs d’obligations souveraines. Les Etats-Unis sont l’un des rares pays au monde à fixer un niveau maximal à leur endettement, ce qui alimente une «incertitude périodique» quant à la capacité des pouvoirs publics à faire face à leurs obligations, note Moody’s dans un rapport. «Nous réduirions notre évaluation du risque d’un événement de crédit dans le cas où le gouvernement modifierait son dispositif de gestion de la dette souveraine afin de réduire ou de supprimer cette incertitude», écrit Steven Hess, l’un des analystes de Moody’s, dans ce rapport. La semaine dernière, Moody’s avait prévenu qu’elle abaisserait la note AAA des Etats-Unis s’ils venaient à faire défaut sur leur dette. A Washington, la pression s’accroît sur les dirigeants politiques, mais la Maison-Blanche et le Congrès ne parviennent pas à s’entendre sur la réduction du déficit budgétaire, qui conditionne tout accord sur le relèvement du plafond de la dette. Moody’s souligne avoir toujours jugé le risque d’un défaut américain comme très faible, car le Congrès a déjà autorisé une dette plus élevée à de nombreuses reprises depuis des dizaines d’années, le plus souvent sans grande controverse. Mais la profondeur des divisions actuelles entre les parlementaires républicains, majoritaires à la Chambre des représentants, et l’administration démocrate du président Barack Obama entraîne une très forte incertitude «et nous pousse à relever notre évaluation du risque d’un événement de crédit», ajoute Steven Hess. N’hésitant pas à s’immiscer plus avant dans le débat politique, Moody’s suggère aux Etats-Unis de s’inspirer d’autres exemples, et cite notamment le cas du Chili, généralement considéré comme le bon élève de l’Amérique latine en matière de politique budgétaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *