Notre sondage : Les hommes d’affaires peu impliqués

L’homme d’affaires marocain reste toujours une énigme aux yeux du  citoyen ordinaire, lecteur de journaux et amateurs d’Internet. Pour la plupart des Marocains, l’implication de ces acteurs dans le développement économique du pays reste marginale. L’image de l’homme d’affaires, business man, «beznessa» rentier est encore présente dans l’imaginaire populaire.
En tout sur les 712 internautes ayant répondu à la question ayant fait l’objet du sondage d’Aujourd’hui le Maroc cette semaine, 70,4%  partagent cette opinion : la contribution des hommes d’affaires marocains au processus de développement économique du pays est insuffisante.  Les dernières revendications corporatistes des chefs de fil de certains secteurs (dont l’AMITH),  ajoutées aux réclamations de baisse du smig, de dévaluation du dirham, ne sont sans doute pas pour avoir redoré l’image de ces hommes d’affaires. Seuls 18,4% sont d’avis contraire et soutiennent que la contribution de l’homme d’affaires marocain dans le développement économique du pays est importante. 
En revanche, pour 11,2% des internautes, cette implication est moyenne. Les entrepreneurs dont d’ailleurs certains préfèrent l’appellation «chef d’entreprise» au terme générique «d’hommes d’affaires», qui ne signifie pas toujours employeur, acteur économique, ont du pain sur la planche pour redorer leur blason.  Et, c’est sûr, ce ne sont pas les scandales et les procès à répétition qui rythment l’actualité économique nationale, qui vont les y aider.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *