Nouveau plan de transport

Nouveau plan de transport

«Aujourd’hui, on invente le train de demain!». C’est en ces termes que Mohamed Rabie Khlie, directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF), a annoncé, le jeudi 22 mars, à Casablanca, lors d’une conférence de presse, la nouvelle campagne de communication de l’Office ainsi que son nouveau plan de transport. C’est à partir du samedi 31 mars que l’ONCF lancera son nouveau plan offrant «plus de fréquences, plus de rapidité et plus de confort». «C’est le résultat d’un investissement de 17 milliards DH . Nous sommes une entreprise performante qui respecte son contrat-programme. Sur le plan financier, tous les indicateurs sont en vert», précise M. Khlie. Ainsi, pour Casablanca-Fès, le trajet se fera en 3h20 au lieu de 4h30 actuellement, grâce à la mise en service de deux trains duplex et au doublement de la voie avec un budget de 4,6 milliards DH. Pour Casablanca-Tanger, il n’y a pas de gain de temps, mais une régularité de la cadence (3h). L’Office promet 18 trains directs, en 2008, et un trajet en 4h10 au lieu de 5h45 actuellement, grâce à un investissement de 1,8 milliard DH.
Par contre, aucun changement n’est programmé pour Casablanca-Marrakech. Excepté la mise en service de la nouvelle gare de la ville ocre, l’ONCF compte renforcer la capacité des trains en 2008. Entre la métropole et la capitale économique, le nouveau plan de l’Office prévoit la mise en service des trains duplex à partir du 31 mars. En 2008, le trajet Casablanca-Rabat se fera en 52 mn avec un départ toutes les 15 mn. Avec El-Jadida, le nombre de train passera, dès cet été, à 16 au lieu de 10 trains actuellement. Le départ se fera toutes les deux heures grâce au doublement de la voie entre Nouaceur et El-Jorf pour un budget de 800 millions DH. Pour Casablanca-Settat, le plan de transport programme un départ toutes les 60 mn avec 36 trains par jour en 2008, grâce au doublement de la voie Sidi El Aidi-Settat. S’agissant de Taourirt-Nador, la ligne, qui nécessite un investissement de 2,4 milliards DH, sera opérationnelle en 2008. En phase de construction, la ligne Tanger-TangerMed sera prête en 2008, offrant 16 dessertes pour les correspondances avec l’Europe. L’enveloppe budgétaire allouée à ce projet s’élève à 2,8 milliards DH. «En 2008, nous aurons 63 % de trains en plus et 50 % de places offertes en plus. Notre ambition est d’atteindre 30 millions de voyageurs en 2010», ajoute le Dg de l’ONCF.

Le TGV au Maroc

Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et des Transports, a annoncé que le Maroc est déterminé à avoir sa ligne TGV (Train à Grande Vitesse). En mettant l’accent sur le prix élevé des études ( 80 millions DH pour une étude), M. Ghellab a indiqué que les premiers TGV desserviront Casablanca-Settat-Marrakech et Kénitra-Tanger. «Le montage financier n’est pas encore fixé. Ce projet sera finalisé dans les mois prochains», selon la même source.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *