Nouvelle dimension de l’impression

La concurrence se fait de plus en plus acerbe quel que soit le secteur d’activité. Celui de l’imprimerie n’est pas en reste. Puisque la compétitivité se joue cette fois-ci, en dehors des normes de qualité et de service, sur la grosse artillerie, les machines. Et pas n’importe lesquelles, il s’agit en l’occurrence des machines à impression numérique, dont les principaux avantages résident dans la qualité de résolution et surtout la rapidité d’exécution. « Je suis imprimeur, j’imprime tout sauf l’argent », c’est clair, net et précis. C’est le directeur général de la société Publiclair active dans l’impression, Mohamed Lahlou qui s’exprime ainsi.
Présente sur le terrain depuis sept années, Publiclair ne se destine pas à tenir la place d’une boîte de communication, c’est une entreprise d’impression proposant une autre méthode de travail, elle fonctionne avec 9 employés.
La structure comprend des infographistes, un préposé au laboratoire de développement et de montage de films et des employés qui s’occupent du développement des plaques offset et de l’isolation. Au départ, ce n’était pas le métier d’imprimeur que visait Mohamed Lahlou.
«Depuis toujours, c’est la passion du dessin qui m’anime et notamment sur ordinateur. Au fait, je ne savais pas que c’était de l’infographie», explique M. Lahlou.
En effet, dès l’âge de 19 ans, ce natif de 1976, a décidé de se lancer dans l’apprentissage sur le terrain à travers des expériences dans plusieurs entreprises de la place. «J’ai appris en aimant le métier et c’est la raison pour laquelle j’ai atterri directement sur le terrain», ajoute-t-il. Le métier d’imprimeur reste pour les novices à l’image des ateliers de Gutenberg. Mais, face à l’évolution technologique des machines d’impression, le secteur devient celui où l’acquisition des appareils de dernière génération fait la différence en termes de prix et de chiffre d’affaires. D’autant plus que la majorité de la clientèle est plus attentive aux prix qu’à la qualité en elle-même. Au sein de Publiclair, les prestations liées à l’impression s’articulent autour de trois principaux volets. D’une part, l’impression sur une machine typo qui est exploitée pour les bans d’invitations, les papiers à en-tête et les cartes de visites. Ensuite, le continu, qui dans le jargon revient à l’impression des liasses perforées. La troisième prestation, sous la rubrique de pré-presse, intègre le scan, les retouches d’images, la mise en page. «Il s’agit de l’ensemble des travaux de précision avant l’impression, comme la conception et l’élaboration des logos », précise M. Lahlou. Le rôle de conseil fait également des offres de service dispenser par l’entreprise. C’est ainsi que pour une simple carte de visite, les couleurs apposées sont sélectionnées en fonction du secteur d’activité du client.
Par exemple, les photos des locaux sur les cartes de visites sont préférables pour les restaurants et cafés. La créativité est de mise lorsque l’objectif est de fidéliser la clientèle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *