Nouvelle hausse des réserves de change

Une nouvelle progression des réserves de change de la banque centrale vient de solder la semaine se terminant le 20 février. Ainsi, les avoirs extérieurs de cette institution ont de nouveau enregistré une hausse de 1,5 milliard de dirhams, due principalement à l’évolution affichée des opérations de change des devises étrangères. Par ailleurs, l’encours de ces indices a atteint les 192,2 milliards de dirhams, soit une progression de 5,1 milliards de dirhams par rapport au début de cette année. En outre, entre le 14 et le 20 février, Bank Al-Maghrib dans son analyse hebdomadaire des indicateurs économiques et financiers indique que le « le dirham s’est déprécié de 0,06% par rapport à l’euro et apprécié de 0,30% face au dollar américain».
Sur le marché monétaire, l’institut d’émission a injecté pour un montant moyen de 3,4 milliards de dirhams en termes de liquidités. Dans ce contexte, la banque centrale signale que cette injection de liquidités s’est effectuée par le biais d’opérations de pension livrée au taux de 3,25%, « alors qu’elle avait accordé 6 milliards une semaine auparavant dans le cadre des avances à 7 jours sur appel d’offres », ajoute la même source.
 Sur ce registre, le taux d’intérêt  moyen sur le marché interbancaire est passé de 3,16% à 3,46% et le volume échangé sur ce compartiment s’est inscrit en baisse. Lors de l’appel d’offres pour les avances à 7 jours au taux de 3,25% du 20 février 2008, en date de valeur du 21 février, Bank Al-Maghrib a injecté 11 milliards de dirhams sur  un montant demandé de 30,5 milliards de dirhams. S’agissant des adjudications, la même source explique que lors de la séance d’adjudication du 19 février, pour une date de règlement au 25 février, ce sont 500 millions de dirhams qui ont été retenus par le Trésor, et ce, sur la base d’un montant proposé de l’ordre de 4,8 milliards de dirhams. Sur ce volet, les souscriptions ont porté sur des bons à 13 et à 26 semaines à des taux en baisse de 5 points de base par rapport aux dernières émissions. En l’absence de remboursements, l’encours des bons du Trésor émis par adjudication s’établit à 258,9 milliards de dirhams au 27 février. Autres éléments. Bank Al-Maghrib passe également en revue dans son analyse hebdomadaire l’évolution des taux créditeurs au terme du premier mois de l’année. Ainsi, en glissement mensuel, le taux moyen pondéré des dépôts à 6 mois s’est replié de 21 points de base, atteignant ainsi 3,27%, alors que celui des dépôts à 1 an a accusé un repli de 2 points de base pour revenir à 3,74%. L’Indice du cout de la vie est également d’actualité, dans cette analyse, puisque la même source met en avant son recul chiffré à 0,3% « après avoir stagné le mois précédent ». Et d’expliquer que « cette évolution est consécutive à la diminution des prix des produits frais, en particulier ceux des légumes frais qui ont reculé de 14,8% au lieu d’une augmentation de 4,1%. Pour sa part, l’indice des produits non alimentaires est demeuré stable d’un mois à l’autre. De son côté, l’inflation sous-jacente s’est établie à 0,4% contre 0,2% en décembre ». 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *