NTIC : un vecteur de croissance

NTIC : un vecteur de croissance

Lors de cet événement, organisé par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) en collaboration avec le ministère chargé des Affaires économiques et générales du gouvernement, le Premier ministre, Driss Jettou, a souligné l’importance et l’impact des nouvelles technologies de l’information sur les plans économique et social du pays. "La bataille du numérique est au cœur des enjeux de développement économique et social et de préparation de notre pays à affronter les défis de l’ouverture et de la mondialisation", a indiqué Driss Jettou, ajoutant que le gouvernement a placé le développement des technologies de l’information et de l’Internet au centre de ses préoccupations et le consacre comme une option stratégique du développement économique, industriel et social du Royaume. Le Premier ministre a rappelé surtout l’importance de l’Internet pour l’entreprise marocaine en terme de compétitivité. "L’Internet constitue un vecteur de croissance économique, de compétitivité de l’entreprise" ainsi "qu’un facteur de promotion de l’emploi et d’efficacité de l’administration permettant une meilleure accessibilité aux services publics", a-t-il ajouté.
Sur le volet social, la généralisation d’accès à Internet pour toute la population marocaine permet d’éviter une appropriation inégale des NTIC pouvant susciter une société à double vitesse. C’est dans ce sens que le gouvernement Jettou s’est doté de la stratégie "e-Maroc" pour la promotion du secteur des NTIC au Maroc. Cette stratégie, pour rappel, vise en particulier le développement d’une "économie du savoir" à  travers le renforcement du positionnement du Maroc à l’échelle internationale par le développement d’une industrie TIC et de l’offshoring. La réussite de ce challenge requiert, selon le Premier ministre, la multiplication des efforts à travers le développement du contenu numérisé, la généralisation progressive de l’accès aux TIC, la formation des compétences et  le développement de l’industrie TIC et des activités liées à l’offshoring.
En outre, cette grand-messe des NTIC a été marquée par la présentation du projet de plan d’action pour le développement de l’Internet au Maroc élaboré en collaboration avec les principaux acteurs du marché. Ce projet s’articule autour de trois grandes thématiques. La première concerne le développement des infrastructures et l’accès à Internet à travers le développement de l’accès collectif à l’Internet, l’augmentation du taux d’équipement informatique et la révision de la gestion du domaine ".ma".
Le second volet du projet a trait au développement du contenu sur Internet. A ce sujet, le plan d’action prévoit la généralisation progressive de l’administration électronique, la mise en place du cadre institutionnel et réglementaire ainsi que des contenus adaptés aux entreprises et aux citoyens. La promotion du commerce électronique et la généralisation des TIC et de l’Internet dans les établissements d’enseignement sont également prises en considération. Dans ce sens, un ambitieux projet baptisé "Génie" a été initié. Ce projet, étalé sur trois ans, est doté d’une enveloppe budgétaire de l’ordre d’un milliard de dirhams. Il concernera 8600 établissements scolaires, soit 5,5 millions de bénéficiaires.
Alors  que le dernier volet du projet concerne la formation et la communication des usagers de cet outil en vogue. Le gouvernement Jettou ambitionne d’élargir l’utilisation des services publics mis en ligne. Pour cela, des campagnes d’alphabétisation numérique et de sensibilisation au profit de larges couches de la population devront être menées. Après sa finalisation, ce plan d’action sera présenté au gouvernement pour son adoption. Par ailleurs, les organisateurs de ces Assises ambitionnent d’organiser cette manifestation tous les deux ans.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *