Objectif, la transparence

Les missions d’auditeurs sont en pleine diversification. Celles de demain sont encore à inventer. Celles d’aujourd’hui peuvent recouvrir surtout les aspects suivants : audit légal et opérationnel. Ces deux aspects sont très en vogue au Maroc et pour cause : l’obligation dans le commissariat aux comptes pour la certification des comptes des grandes sociétés. Faisons un rapide tour d’horizon de cette mission et l’on prendra conscience de la richesse passionnante de ce  métier. En clair,le métier d’auditeur,  c’est aider les dirigeants à faire les bons choix, c’est s’assurer que le fonctionnement de l’entreprise n’entrave pas son succès. Afin d’ organiser des projets de manière efficace et rigoureuse pour qu’ils réussissent dans les délais .
Ce bref tour d’horizon ne fait qu’esquisser une nouvelle vision du métier de l’audit dont l’essentiel, rappelons-le, reste à diagnostiquer l’état d’une entreprise et donner par la suite des recommandations capables d’ assurer aux dirigeants un éclairage complet sur l’impact de ces choix et de lui faciliter la prise de décision. Par ailleurs, il faut signaler que l’auditeur a pour mission de vérifier que le système audité est en accord avec des référentiels reconnus, qu’il s’agisse de fiscalité, comptabilité, droit, ou d’une manière générale d’une réglementation spécifique (ex : Banque Al Maghreb  ). C’est en allant sur le terrain de la formation des auditeurs, que ces professionnels ouvriront le champ des possibles. Dotés de fortes compétences techniques et business, doués du sens de l’écoute et d’esprit critique, ils sauront aller à l’essentiel. Ils n’oublieront pas que la valeur ajoutée réside, bien sûr, dans la rigueur du diagnostic, mais surtout dans la mise en place de recommandations opérationnelles.
Ce souci d’objectivité lié à une réelle valeur morale les rendra indispensables et donnera à cette profession sa vraie dimension de conseil. A l’heure où l’on a tendance à considérer un peu vite l’audit comme une valeur du passé, gageons que la nouvelle économie recherche les réponses concrètes et opérationnelles à ses nouveaux défis . Cette profonde évolution représente une formidable opportunité pour ce métier. Alors qu’il risquait d’être confiné dans un rôle austère et ésotérique d’expert système, le voici au cœur des choix des dirigeants. Qu’il soit un professionnel appartenant ou non à l’entreprise, son vocabulaire est le même. Il faut préciser à cette occasion que le métier d’audit peut être interne ou externe.
La mission externe est contractuelle pour une durée déterminée. Et la mission interne fait partie intégrante de l’entreprise et qui suit son évolution. Mais que se soit interne ou externe le métier d’auditeur reste le gage des sociétés vis-à-vis de leurs actionnaires de la bonne marche et de la viabilité de l’entreprise. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *