Objectif : Sauver le palmier dattier

Objectif : Sauver le palmier dattier

Le plan de sauvetage du palmier dattier va bon train. De même, les efforts consentis dans ce sens se multiplient et les initiatives commencent à donner leurs fruits. Il faut dire que le palmier dattier a connu une importante régression depuis le début du 20ème siècle à cause de la maladie du Bayoud qui a dévasté les 2/3 de la palmeraie marocaine, notamment les variétés à haute valeur commerciale comme le Mejhoul, Boufegouss, etc.

Face à cette situation, l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) a consenti, durant les 30 dernières années, des efforts importants en matière de recherche qui ont abouti, à travers la culture in vitro, à la sélection de nouvelles variétés productives et résistantes au Bayoud et obtenir des vitroplants indemnes à partir de variétés menacées de disparition.

C’est dans ce cadre que le Plan Maroc Vert a mis en place, depuis 2009, une stratégie de développement du secteur du palmier dattier basée, entre autres, sur la production, à l’horizon 2020, de 3 millions de vitroplants destinés à la réhabilitation et la reconstitution des palmeraies existantes sur une superficie de 48.000 ha et l’extension des plantations du palmier dattier, à l’extérieur des palmeraies, sur une superficie de 17.000 ha.

Aussi et afin de garantir un bon état sanitaire et une authenticité variétale des vitroplants de palmier dattier produits, un code de procédure, définissant le système de traçabilité pour la certification des vitroplants, a été établi en 2011 par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) en concertation avec l’INRA et les laboratoires privés agissant dans ce domaine. Ce système est basé sur le principe de la filiation qui consiste à contrôler tout le processus de multiplication allant du choix des pieds-mères sur lesquels se font les prélèvements des rejets à la livraison des vitroplants aux agriculteurs.

Dans ce sillage, la certification des vitroplants vient d’être lancée et couvrira 32.000 vitroplants de Mejhoul. Par la suite, dès le début de l’année prochaine, elle sera généralisée à toutes les variétés concernées par les programmes de plantation.

Pour sa part, le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime est en phase de publication d’un arrêté portant sur l’amendement du règlement technique relatif à la production, au contrôle, au conditionnement et à la certification des plants de palmier dattier, en vue d’améliorer le système de contrôle et de certification des vitroplants de palmier dattier et d’accompagner les laboratoires et les professionnels intervenant dans ce domaine.

Cet amendement permettra notamment de renforcer le système de traçabilité pour la production de vitroplants, instituer l’exigence d’accréditation des laboratoires par l’ONSSA et instituer l’analyse bio moléculaire comme outil d’identification variétale des vitroplants. Notons que les premiers plants certifiés selon ce nouveau système seront livrés fin automne 2015.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *