OCP confirme son leadership mondial

OCP confirme son leadership mondial

2015 commence bien pour OCP. En atteste l’orientation des indicateurs dans les résultats publiés par le géant des phosphates au titre du premier trimestre 2015. «Nous avons entamé l’année sur une note positive, réalisant une importante hausse du chiffre d’affaires et une progression significative de l’EBITDA au premier trimestre», commente Mostafa Terrab, président-directeur général d’OCP.

C’est ainsi qu’au premier trimestre 2015, le chiffre d’affaires d’OCP s’élève à 10,912 milliards de dirhams contre 8,567 milliards de dirhams à la même période en 2014. Un résultat en nette amélioration grâce à des ventes d’engrais en progression, ainsi qu’à l’augmentation des prix et à l’effet de taux de change favorable.

A noter que les engrais vendus par OCP ont augmenté de 4% en comparaison avec la même période de l’année précédente, soit 1,2 million de tonnes vendues au premier trimestre. «En termes plus spécifiques, les ventes d’engrais en Afrique ont triplé et représentent près du tiers de notre chiffre d’affaires total d’engrais. Soutenir la forte croissance de la demande en Afrique reste une cible importante pour OCP», explique M. Terrab.

Dans le même sillage, la marge brute affiche une hausse au premier trimestre 2015 pour se chiffrer à 7,381 milliards de dirhams, en comparaison avec une marge brute évaluée à 5,610 milliards de dirhams à la même période en 2014. Aussi, au premier trimestre 2015, l’EBITDA ressort en hausse à 3,947 milliards de dirhams par rapport à 2,141 milliards de dirhams à la même période de l’année précédente, bénéficiant des mêmes facteurs positifs ayant impacté le chiffre d’affaires, à savoir la hausse des volumes et des prix d’engrais ainsi que de l’effet positif du taux de change.

«Je suis particulièrement satisfait d’annoncer une progression de la marge d’EBITDA à 36% et qui figure parmi les plus élevées de l’industrie», commente M. Terrab.
De même, le résultat opérationnel du premier trimestre est de 3,252 milliards de dirhams, en amélioration par rapport au 1,691 milliard de dirhams enregistré au premier trimestre 2014, alors que le cash-flow opérationnel, ajusté d’une dépense exceptionnelle, est de 2,432 milliards de dirhams, contre, 1,819 milliard de dirhams à la même période de l’année précédente. Les investissements totalisent, pour leur part, 3,560 milliards de dirhams pour les trois premiers mois de l’année.

«Ce premier trimestre très positif souligne l’amélioration de notre efficience opérationnelle au fur et à mesure que le Slurry Pipeline contribue à réduire nos coûts de transport et d’énergie. De plus, notre programme d’investissement visant à augmenter nos capacités nous permet de réaliser des économies d’échelle. Ces gains d’efficience opérationnelle sont renforcés par le caractère unique des réserves d’OCP ainsi que sa position de leader en termes de coûts de production sur le marché international», relève M. Terrab.

En gros, la performance au premier trimestre 2015 se révèle en ligne avec les attentes du Groupe quant à l’amélioration du chiffre d’affaires et de l’EBITDA sur l’année 2015. A noter que le chiffre d’affaires devrait bénéficier des fondamentaux positifs du marché des phosphates, à savoir une forte demande pour les engrais, des niveaux de stock actuels faibles dans les principales régions consommatrices, un resserrement de l’offre et enfin des niveaux de prix plus élevés. Ces tendances positives devraient soutenir l’augmentation de la capacité d’OCP et compenser toute volatilité qui interviendrait sur le marché.

Dans ces conditions, le Groupe prévoit l’optimisation de son efficacité opérationnelle, du fait du Slurry Pipeline qui sera opérationnel sur toute l’année. Dans le même contexte, les prix d’ammoniac plus faibles résulteront en une croissance de son EBITDA sur 2015. Aussi, OCP devrait continuer à améliorer ses marges et sa profitabilité grâce à son accès à une roche de qualité et à faible coût de production ainsi qu’aux économies d’échelle résultant de l’augmentation de sa capacité. «Notre plan stratégique est en bonne voie et les fonds issus de notre récent emprunt obligataire d’avril 2015, seront dédiés à notre plan d’investissement visant à optimiser notre production et améliorer notre rentabilité.

Par ailleurs, nous continuerons à employer notre agilité commerciale dans le but d’optimiser notre profitabilité», se projette M. Terrab. Et de conclure : «nous pensons développer notre position de leader sur les phosphates et produits phosphatés et être aux devants afin de bénéficier des tendances positives de l’industrie».
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *