OCP : La durabilité au coeur des préoccupations

OCP : La durabilité au coeur des préoccupations

Principal pourvoyeur du phosphate, minerai essentiel à l’industrie des fertilisants agricoles et à une agriculture durable, le Groupe OCP a lancé en 2008 une stratégie de transformation industrielle qui mobilise plus de 21 milliards de dollars d’investissements. Sur l’ensemble de la chaîne de valeur, de l’extraction de la roche à son transport et sa transformation en engrais, cette stratégie vise à favoriser une agriculture durable en doublant la capacité minière d’OCP et en triplant sa capacité de transformation à l’horizon 2025, tout en atténuant son empreinte carbone. «Colonne vertébrale de cette stratégie industrielle, le Slurry Pipeline révolutionne le mode de transport du phosphate au Maroc. Il a été lancé en 2014 et relie sur 235 km le site minier de Khouribga à la plate-forme de transformationde Jorf Lasfar, ce qui en fait le plus long pipeline de transport du phosphate au monde. Auparavant séché avant d’être transporté par voie ferrée, le minerai de phosphate, naturellement humide, est désormais acheminé via le Slurry Pipeline sous forme de pulpe composée à 60% de minerai et 40% d’eau», apprend-on auprès d’OCP. «A terme, le Slurry Pipeline va permettre d’économiser annuellement près de 3 millions de m3 d’eau et optimisera davantage la consommation d’énergie grâce au choix d’un tracé favorisant l’écoulement gravitaire de la pulpe. En raison de sa conception éco-responsable, le Slurry Pipeline contribuera également à l’élimination des émissions de CO2, à hauteur de 930.337 tonnes par an, liées aux activités de séchage, de transport par train et de manutention», ajoute la même source

Une stratégie de l’eau
Le Groupe intègre aussi la préservation durable de l’eau sur tout son processus de production. A cet effet, et afin de garantir une gestion intégrée et durable des ressources hydriques, le Groupe a mis en place une Stratégie Eau qui repose sur trois leviers : optimisation de l’utilisation de l’eau sur toute la chaîne de valeur (activités minières, transport, valorisation) ; gestion optimale de l’utilisation des ressources en eau douce ; mobilisation des ressources en eaux non conventionnelles (eaux usées épurées, eaux de mer dessalées). Le Groupe est également engagé dans la récupération et le recyclage de plus de 80% des eaux utilisées dans les procédés d’enrichissement, en système continu, par lavage-flottation au niveau des unités des sites de production du Groupe : Khouribga, Youssoufia et prochainement Laâyoune. Grâce à l’adoption de nouvelles technologies, la consommation spécifique en eau dans les nouvelles unités de valorisation industrielle est également réduite de 25%. De même, le Groupe a mis en place un programme ambitieux visant la réalisation de plusieurs stations d’épuration (STEP) des eaux usées urbaines et principalement leur réutilisation industrielle. Trois STEP ont été réalisées en ce sens à Khouribga, Benguerir et Youssoufia, permettant l’épuration et la réutilisation de plus de 10 millions de m3 d’eaux usées urbaines par an dans le lavage du phosphate. Des projets de STEP supplémentaires sont aujourd’hui à l’étude dans d’autres villes marocaines : Kasbat Tadla, Fkih Ben Saleh, El Jadida et Safi. Il faut préciser en outre que la plate-forme industrielle de Jorf Lasfar est désormais alimentée par une station de dessalement d’eau de mer récemment mise en service avec une capacité annuelle, pour sa première phase, de 25 millions de m3. Une autre station est prévue à Phosboucraa afin de satisfaire les besoins en eau du programme dedéveloppement industriel d’OCP. Au total, le Groupe a ainsi réduit de moitié sa consommation en eau conventionnelle à la tonne produite.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *