OCP, ONEE, CDG et ONCF: Les champions de l’investissement public

OCP, ONEE, CDG et ONCF: Les  champions de  l’investissement public

108 milliards de dirhams. C’est le volume d’investissement prévisionnel des Etablissements et entreprises publics (EEP) au titre de l’exercice 2016. Il s’agit là d’un grand effort d’investissement de la part de nos pouvoirs publics sachant que les réalisations probables estimées au titre de 2015 tournent autour de 80 milliards de dirhams seulement. Un bond important qui traduit une volonté affirmée de maintenir ces investissements à un niveau élevé.

Seulement, il faut relever que cet effort est porté à hauteur de 70% par une quarantaine d’EEP ou groupes d’EEP, avec à leur tête le Groupe OCP qui s’adjuge un volume d’investissement important de 20 milliards de dirhams en 2016. A la deuxième place du podium, on retrouve l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) qui devrait investir pour 13,223 milliards de dirhams en 2016, suivi du Groupe CDG avec un investissement prévisionnel de 12,250 milliards de dirhams. La quatrième position revient à l’Office national des chemins de fer (ONCF), suivi du Groupe Al Omrane (HAO) et de Autoroutes du Maroc (ADM) avec des investissements respectifs de 10 milliards, 7 milliards et 4 milliards de dirhams prévus pour 2016 (Voir détails page 5).

Où iront les 20 milliards d’OCP ?

Le Groupe OCP poursuivra la réalisation de son programme de développement et d’investissement avec un budget évalué pour 2016 à 20 milliards de dirhams. Une stratégie adoptée en 2009 par le Groupe OCP et qui vise à renforcer son leadership dans le marché mondial des phosphates. Cette stratégie s’appuie sur trois piliers touchant, respectivement, à l’augmentation de ses capacités de production et de valorisation, à une compétitivité de ses coûts opérationnels et à une stratégie commerciale volontariste et agressive. Ainsi, pour se donner les moyens d’atteindre ses objectifs stratégiques, le Groupe OCP a engagé un programme d’investissements important, intégrant la mine et la chimie, grâce notamment au projet de Slurry Pipeline, permettant un véritable saut technologique. Ce programme d’investissements, d’un montant global de plus de 190 milliards de dirhams, est déployé en plusieurs vagues sur la période 2008-2025, avec 62 milliards de dirhams au cours de 2008-2016, 86 milliards de dirhams prévus pour 2016-2020 et 41 milliards de dirhams pour 2020-2025.

13 milliards de dirhams pour sauver l’ONEE…

Le contrat programme Etat-ONEE au titre de la période 2014-2017, signé le 26 mai 2014, porte sur les actions et mesures nécessaires pour le redressement de la situation financière critique de l’ONEE, résultant d’un déficit structurel ayant atteint, en 2013, des proportions alarmantes, notamment pour la branche d’électricité constituant ainsi une menace pour la pérennité de cette activité.

C’est ainsi que les budgets d’investissement de 2015 et de 2016 de l’ONEE-branche «Electricité», s’établissent respectivement à 6,3 milliards de dirhams et 7,7 milliards de dirhams. A noter que dans le cadre de l’accompagnement du développement socio-économique du pays et conformément au contrat-programme, l’ONEE dans sa branche «Eau» prévoit de réaliser au titre de la période 2014-2017 un ambitieux programme d’investissement de plus de 20 milliards de dirhams, dont 4,6 milliards de dirhams en 2015 et 5,5 milliards de dirhams en 2016.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *