OCP propose des outils numériques pour une fertilisation raisonnée

OCP propose des outils numériques pour une fertilisation raisonnée

Lancement de la 6ème Caravane céréales et légumineuses

Les «NPK blends» sont un mélange physique de l’azote, phosphore et potassium qui fait un engrais qui a les mêmes apports et performances que les engrais NPK complexes.

En attendant qu’il pleuve, les intervenants du secteur de l’agriculture se préparent pour la campagne agricole. OCP, lui, met la main à la pâte en lançant, mardi dans la commune d’Eddechra à Kelaat Sraghna, la 6ème Caravane céréales et légumineuses. Un événement marqué par la sensibilisation davantage à l’utilisation des outils numériques permettant de détecter les engrais adaptés au terrain des agriculteurs de la région.

Des formules régionales d’engrais

Comme le précise Abdelhak Kabbabi, directeur des ventes du marché local à OCP, cette caravane est marquée par les conseils donnés à l’agriculteur autour de la «fertilisation raisonnée» et de la nature des engrais à utiliser dans sa région. Il prend également appui le partenariat entre l’Office et le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, qui se veut, cette année, d’élaborer des formules régionales, appelées «NPK blends», spécifiques à différentes régions. Ces formules rentrent dans le cadre du projet de carte de fertilité. Les «NPK blends» étant un mélange physique de l’azote, phosphore et potassium qui fait un engrais qui a les mêmes apports et performances que les engrais NPK complexes. A travers ces NPK, les scientifiques et les consortiums désignés par OCP et le ministère ont élaboré des recommandations de formules régionales. «Avec les fabricants et distributeurs nous les fabriquons et mettons à la disposition de l’agriculteur», précise M. Kabbabi. Quant à la carte de fertilité, elle a pour l’heure couvert 7,12 millions d’hectares. A partir de cette superficie, l’ensemble des recommandations ont pu émerger pour toutes les régions. L’objectif étant, selon M. Kabbabi, de couvrir toute la surface agricole utile qui tourne autour de 8.5 des surfaces cultivables.

Une application pour conseil personnalisé par parcelle

Selon le responsable, l’agriculteur «peut aller plus loin». Cela est possible par le biais d’une application mobile qui est issue de fertimap téléchargeable sur un smartphone. «Tout un chacun peut avoir du conseil personnalisé par rapport à sa parcelle», détaille M. Kabbabi. La touche de numérique marque également cette caravane. Ainsi, le fellah peut avoir une recommandation spécifique à son terrain par rapport à sa localisation. Rencontrés sur place, deux agriculteurs indiquent que l’usage de la nouvelle technologie se fera en fonction de leurs «capacités». A propos de la caravane, celle-ci est à leurs yeux une initiative qui permet à l’agriculteur de mieux développer son rendement agricole. Déjà le dispositif du conseil a permis, depuis 2012, d’atteindre un nombre autour de 28.000 agriculteurs qui ont bénéficié de ces services de conseil. «Avec cette édition, nous espérons atteindre les 32.000 qui bénéficient du contact avec les ingénieurs agronomes et des conseils spécifiques en fertilisation raisonnée», enchaîne-t-il. Cela étant, la caravane OCP va sillonner d’autres régions. Outre Marrakech-Safi, elle fera escale dans la région de Casablanca-Settat et celle de Rabat-Salé-Kénitra.

Les atouts de la région Marrakech-Safi

Egalement de la partie, Mohamed Cherkaoui Ikbal, responsable et représentant de la direction régionale agricole à Marrakech-Safi, estime que cette caravane abonde dans le sens du Plan Maroc Vert tout en évoquant le plan agricole régional. Par l’occasion, il propose l’agrégation au niveau de l’olivier dans la région à travers des contrats entre les petits et grands agriculteurs. Le responsable rappelle également que la région bénéficie des 2/3 du projet de goutte-à-goutte, soit 30.000 hectares sur 57.000 dans le cadre du programme régional. Pour sa part, la superficie des céréales s’élève à un million 200.000 hectares au niveau de la région qui dispose de 200.000 hectares d’olivier et 15.000 hectares d’agrumes. Aussi, des mesures sont prises par le ministère pour mettre à disposition les semences subventionnées par l’Etat. Les besoins étant de 120.000 quintaux au niveau de la région. Quant au stock, il est de 200.000 quintaux. «En ce qui concerne les engrais, les prix sont stables», poursuit-il.

Pour une durabilité de l’activité de l’agriculteur

Au-delà des conseils donnés, la caravane qui se poursuit jusqu’au 22 novembre et ciblant 3.500 agriculteurs se veut d’assurer la durabilité des activités de ceux-ci. A cet effet, ils sont accompagnés par des ingénieurs agronomes relevant d’OCP entre autres.

Ces experts mobilisés lors des différentes étapes offrent leurs conseils de proximité aux agriculteurs. Dans l’ensemble, cette Caravane agricole d’OCP constitue un véritable outil de proximité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *