OCP : Un chiffre d’affaires de 36 milliards de dirhams à fin septembre

OCP : Un chiffre d’affaires de 36 milliards de dirhams à fin septembre

Les indicateurs sont au vert sur les neuf premiers mois de l’année

L’Office chérifien des phosphates (OCP) consolide ses indicateurs financiers au titre des neuf premiers mois de l’année. Une performance couronnée par une croissance à deux chiffres du chiffre d’affaires. Ce dernier a grimpé de 13% par rapport à la même période de l’année passée pour atteindre à fin septembre environ 36 milliards de dirhams. Une amélioration qui résulte de la croissance des exportations vers toutes les régions clés, en l’occurrence l’Afrique, l’Europe, les Etats-Unis, le Brésil et l’Argentine.

«A fin septembre 2017, la demande mondiale est restée soutenue dans l’ensemble, avec une augmentation significative de la consommation des engrais à travers toutes les régions, stimulée par un pouvoir d’achat stable du fermier», relève-t-on de l’Office. Les revenus générés par les ventes d’engrais ont connu une progression de 20%. Cette hausse est soutenue par la progression des volumes d’engrais à l’exportation d’OCP. Ces derniers se chiffrent à 6 millions de tonnes à fin septembre 2017 contre 4,9 millions de tonnes enregistrées à la même période de l’année précédente. Suite à la hausse des volumes à l’export, les ventes de roche ont augmenté de 12%. De même, les exportations des produits premium (produits de spécialité) ont affiché une hausse de 44% et ont concerné toutes les régions importatrices d’Afrique.

OCP observe également sur les neuf premiers mois de l’année une progression de 50% des exportations d’engrais vers l’Afrique subsaharienne. Le volume y afférent est estimé à 1,8 million de tonnes. Pour leur part, les exportations vers le continent représentaient à fin septembre 2017, 30% du volume global des engrais à l’export. Notons que la part des engrais dans le chiffres d’affaires d’OCP s’est nettement consolidée à fin septembre. Elle est passée de 40% à fin 2015 à 53% et ce à la faveur d’importants efforts menés par le Groupe dans l’expansion de ses capacités, sa flexibilité industrielle en termes de variété de gammes de produits, notamment les engrais de spécialité ainsi que son agilité commerciale à travers ses marchés internationaux diversifiés. Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (Ebitda) d’OCP est resté relativement stable sur les neuf premiers mois de l’année. Il est passé en une année de 9,17 milliards de dirhams à 10,09 milliards de dirhams à fin septembre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *