Office Chérifien des Phosphates: Le «Symphos 2015» en mai prochain

Office Chérifien des Phosphates: Le «Symphos 2015» en mai prochain

Pour ceux qui ne connaissent pas le Symphos, il s’agit d’un symposium international sur l’innovation et la technologie dans l’industrie des phosphates. Depuis cinq ans, cet événement est devenu un rituel pour l’Office Chérifien des Phosphates (OCP). Ainsi, la troisième édition du Symphos sera organisée du 18 au 20 mai à Marrakech.

La force de frappe de cette rencontre est qu’elle est essentiellement à dominante technologique et scientifique. «Elle met à l’honneur l’innovation, la technologie, les tendances en matière de procédés de valorisation des phosphates et dérivés, la recherche ainsi que les perspectives de développement du secteur», ne manque-t-on pas d’indiquer auprès d’OCP.

Il faut dire que les deux éditions précédemment organisées en 2011 et 2013, a été à forte teneur en matière de visibilité sur les techniques les plus modernes de valorisation des phosphates. Organisées tous les deux ans, elles avaient alors connu la participation de pas moins de 1.900 industriels, fabricants, fournisseurs, équipementiers et chercheurs venus de 43 pays et qui se sont réunis pour partager leurs expériences, découvrir les innovations les plus récentes et envisager, collectivement, l’avenir de l’industrie des phosphates.

L’objectif annoncé étant d’enrichir et de diversifier le contenu scientifique et technique en lien avec l’industrie des phosphates.

L’une des thématiques majeures du symposium est bien évidemment l’agriculture durable. Pour OCP, mastodonte de la production d’engrais à base de phosphates, l’agriculture reste le principal cheval de bataille. Et pour cause, l’Office est en pleine mutation technologique et industrielle. Il a déjà parachevé une part importante de sa nouvelle stratégie 2020 qui le propulsera en tant que fournisseur numéro 1 d’engrais pour le continent africain.

L’installation du pipeline reliant la mine à la chimie, la réhabilitation du site de Jorf Lasfar, notamment des installations portuaires, la mise en place des nouvelles unités de transformation du phosphate (les fameuses ODI), devraient à terme asseoir encore plus l’Office dans sa position de premier exportateur des phosphates au monde. Pour le Symphos 2015, des experts internationaux de renom participeront à cette édition pour animer et bénéficier des différents programmes, l’occasion aussi de partager les résultats de leurs recherches et leur savoir-faire lors des différentes sessions de travail et de débat qui seront organisées par un comité technique international.

Cette rencontre s’ouvrira davantage sur la biotechnologie, les engrais de l’avenir et les «slow & controlled releases». Elle sera également un espace de réflexion autour de thématiques de développement durable, notamment la gestion de l’eau et de l’énergie, les enjeux liés à l’industrie et au développement de procédés innovants et l’agriculture durable.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *