Offre publique de retrait : Renault Trucks récupère le flottant en Bourse de Berliet Maroc

L’Offre publique de retrait (OPR) sur les actions de Berliet Maroc s’est ouverte hier, mercredi 7 septembre. En effet, l’OPR, lancée à l’initiative de Renault Trucks et de la Compagnie africaine de distribution de véhicules automobiles (CADIVA), elle-même filiale de Renault Trucks, sur les actions de leur filiale Berliet Maroc, a été visée par le CDVM le 26 août dernier. Aussi, cette offre ouverte depuis hier, porte sur le rachat des titres détenus par les actionnaires minoritaires de la compagnie, en vue de la radiation du titre de la cote. L’OPR a été ratifiée par le conseil d’administration de Berliet Maroc tenu en date du 12 juillet 2011. Dans ce sens, cette offre, qui se clôturera en date du mardi 4 octobre prochain, porte sur l’acquisition de toutes les actions Berliet Maroc, soit 375.210 titres représentant 30,02% du capital et des droits de vote de la société constituant le flottant en Bourse, au prix unitaire de 275 dirhams. Aussi, le montant global de l’opération s’élève à près de 103.182 millions de dirhams. Ainsi, Renault Trucks se portera acquéreur des titres visés par cette opération, et non détenus par Renault Trucks et CADIVA. L’entreprise dispose, dans ce sens, des fonds nécessaires en vue de financer l’opération en numéraire. Dans l’Échos Marché publié par Sogécapital Bourse relevant de la Société Générale, les analystes soulignent que «l’évaluation de la compagnie réalisée par l’organisme conseil et validée par le CDVM, ressort à 161,60 dirhams par action pour la méthode DCF (Discounted Cash Flows) et 204 dirhams par action pour la méthode des cours boursiers. Aussi, tenant compte de l’analyse, nous recommandons la souscription à cette opération de retrait des actions Berliet Maroc». Par ailleurs, deux principales raisons ont motivé les actionnaires majoritaires à initier cette opération de retrait. Il s’agit en gros d’une politique du Groupe visant à détenir 100% du capital de ses filiales et d’un titre peu liquide associé à une faible visibilité au niveau de la cote. Dans le premier cas, cette opération d’OPR s’inscrit, effectivement, dans la poursuite de la politique du Groupe Volvo, détenteur de Renault Trucks, qui est, dans la mesure du possible, de détenir 100% du capital de ses filiales. En effet, selon Sogécapital, Renault Trucks détient directement 61,51% du capital de Berliet Maroc et indirectement 8,47% via CADIVA, soit au total 69,98%. Ainsi, l’opération de retrait devrait porter les parts de Renault Trucks dans le capital de Berliet Maroc à 91,53% et celles de CADIVA à 8,47%. S’agissant de la deuxième motivation, Sogécapital souligne que l’action Berliet Maroc souffre d’un manque de liquidité au sein de la cote de la Bourse de Casablanca. En effet, Berliet Maroc est une des valeurs les moins attractives de son secteur de part son niveau de liquidité de 0,1% (nombre de titres Berliet Maroc échangés au cours du premier semestre 2011 rapporté à l’ensemble des titres échangés sur le marché durant la même période). Sogécapital note également qu’avec un flottant de 30%, le titre a échangé durant le premier semestre de l’année 2011 un total de 33.260 actions, soit un volume de plus de 7 millions de dirhams, inférieur à la plupart des autres valeurs du secteur. D’un autre côté, son volume moyen échangé quotidiennement et ses ratios boursiers ressortent inférieurs à ceux du marché.


Synthèse des méthodes d’évaluation de Berliet Maroc

Dans le cadre de cette opération, quatre approches ont été utilisées pour la valorisation de Berliet Maroc : la méthode DCF (Discounted Cash Flows), la méthode des cours boursiers, la méthode des comparables boursiers et la méthode des comparables de transactions. Notons que seules les méthodes DCF et celle des cours boursiers ont été retenues.
– Pour la méthode DCF (Discounted Cash Flows), les hypothèses retenues sont les suivantes :
• Un coût des fonds propres de 12,26%
• Un taux de croissance perpétuelle de 2,5%
Il en ressort un cours de 161,60 dirhams par action.
– Pour la méthode du cours boursier moyen, le cours moyen de l’action Berliet Maroc est calculé comme étant la moyenne des moyennes pondérées des cours sur le dernier mois, les 3 derniers mois, les 6 derniers mois, les 12 derniers mois ainsi que sur les 18 derniers mois. Il en ressort un cours moyen de 204 dirhams par action.
Selon la lecture de Sogécapital, les deux méthodes d’évaluation retenues ressortent un prix moyen de 182,80 dirhams par action, soit une surcote de 50,43%. Le prix de l’offre ressort ainsi à 275 dirhams par action. Tenant compte du prix proposé offrant une surcote de 50,43%, ainsi que les points objectifs exposés dans ce document, Sogécapital confirme sa recommandation de souscription à l’OPR.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *