OFPPT : Coup d’envoi du concours général à Casablanca

Sous le signe «Le développement des compétences, pari pour l’excellence et l’innovation», Larbi Bencheikh, directeur général de l’Office national de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), a donné le coup d’envoi, lundi 19 mai à Casablanca, de la 20ème édition du concours général organisée par l’Office. À cette occasion, le directeur général de l’OFPPT a affirmé que les résultats des éditions précédentes ont été des plus encourageants. Il a insisté, en outre, sur le principe de la qualité pour la réussite de cette nouvelle édition et sur la compétence et le professionnalisme comme normes pour l’attribution des prix.
M. Bencheikh a également précisé que «l’OFPPT participera cette année dans 11 métiers sur 14 programmés, avec 118 stagiaires». Il a rappelé qu’en novembre 2007, l’OFPPT a pris part à la 39ème édition des Olympiades internationales des métiers, organisée par Worldskilles et tenue à Shizuoka au Japon, et a réussi à décrocher le médaillon d’Excellence en mécatronique pour la 3ème fois de suite, se classant ainsi comme le premier pays africain et arabe dans cette discipline.
De fait, cette nouvelle formule se veut un prolongement de la participation de l’OFPPT en tant que représentant exclusif du Maroc aux Olympiades internationales des métiers. Selon M. Bencheikh, les épreuves de ce concours sont définies par un cahier de charges rigoureux, préparé par une commission qui a la charge de veiller sur la réalisation des différents projets et d’évaluer leurs résultats. Les organisateurs ont déclaré, pour leur part, que jusqu’en 2000, le concours général consistait en un projet professionnel, réalisé par les stagiaires, et étalé sur une période de 3 mois. Mais la durée des épreuves a été réduite à 20 ou 24 heures réparties sur 4 jours. Quant aux objectifs de cette compétition, les responsables affirment qu’il s’agit de promouvoir le savoir-faire des jeunes issus de la formation professionnelle, d’encourager l’employabilité des jeunes, de tisser des liens entre les différents opérateurs et les entreprises, de développer la recherche appliquée. Enfin, il s’agit aussi d’assurer le contact permanent avec les dernières évolutions technologiques. Ce concours est ouvert aux meilleurs stagiaires âgés de moins de 28 ans ayant des niveaux technicien et technicien spécialisé. Il se caractérise également «par la hauteur des standards internationaux et la rigueur et l’objectivité qui favorisent l’émulation saine et l’esprit de compétition parmi les participants», apprend-on des responsables. Rappelons que  cette édition se poursuivra jusqu’au 23 mai, et qu’à l’issue de cette période, les quatre premiers classés dans chaque option de métier recevront une attestation de mérite et une récompense allant de 3.000 à 12.000 dirhams. Néanmoins, il est utile de souligner que l’art culinaire ne figure pas à l’ordre du jour de cet édition. Le concours général pour cette option se tiendra du 3 au 5 juin à Tanger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *