OMC : 18 millions de dollars pour les pays en voie de développement

Genève. Les pays membres de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) ont décidé en début de semaine de débloquer près de 18 millions de dollars pour aider les pays en développement (PVD) à participer aux négociations commerciales multilatérales engagées au sein de l’organisation mondiale.
Lors d’une conférence de presse, le directeur général de l’OMC, Mike Moore a dit voir dans le déblocage de ces fonds un « vote de confiance » à l’égard du nouveau round de négociations multilatérales (lancé lors de la dernière conférence ministérielle de l’organisation tenue en novembre dernier à Doha).
Rendant compte de la réunion qui s’est tenue lundi à Genève pour lancer le fonds de coopération technique, décidé lors de la conférence de Doha, le DG de l’OMC a relevé avec satisfaction que les gouvernements ont doté ce fonds d’un montant «deux fois plus élevé que celui initialement promis à Doha». «C’est un très bon démarrage du nouveau round de Doha», a affirmé M. Moore. Et d’ajouter que ce succès permettra aux pays les plus vulnérables de mieux faire entendre leur voix dans les négociations commerciales multilatérales. Le fonds en question sera géré sur la base d’un plan annuel coordonné, qui prévoit une série de mesures dans les différents secteurs d’activité de l’OMC.
Le rôle du fonds est triple : il s’agit d’abord d’accroître la capacité des PVD à participer aux négociations (en aidant certains de ces pays qui manquent parfois d’expertise pour défendre leurs intérêts). Il faut ensuite financer l’appui à la mise en oeuvre des accords de l’OMC, notamment pour les transposer dans les législations nationales. Enfin ces fonds seront utilisés en vue de sensibiliser les PVD aux nouveaux sujets des négociations à savoir l’investissement et la concurrence.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *