ONA : hausse de 160,9% du résultat net part du groupe

ONA : hausse de 160,9% du résultat net part du groupe

Au titre de l’exercice 2009, le Groupe ONA affiche une hausse de 160,9% du résultat net part du groupe avec un montant de 2,917 milliards de dirhams. Ce résultat, rendu public mardi 30 mars 2010, s’explique par l’intégration de la plus-value de dilution dans Wana Corporate (+978 millions de dirhams) liée à l’ouverture de son capital, et les plus-values de cession (Mercure, CMB, Wafasalaf, CDM essentiellement). Hors ces plus-values, le résultat net part du groupe récurrent s’est établi à 1,731 milliard de dirhams soit une augmentation de 61,4%. Ceci dit, le résultat net part du groupe récurrent a été impacté favorablement par l’amélioration du résultat d’exploitation (+60,2% à 2,516 milliards DH) et par la réduction de la part d’intérêt dans Wana Corporate. De même, le Groupe ONA revendique en 2009 un chiffre d’affaires de l’ordre de 37,333 milliards de dirhams en hausse de 1,9% par rapport à 2008, pour un résultat brut d’exploitation consolidé de 4.430 millions de dirhams soit une hausse de 33,9%. Par ailleurs, l’ONA a vu ses capitaux propres s’apprécier de 18,4% à 21,592 milliards de dirhams et son résultat net social progresser de 35,7% à 1,793 milliard DH. Le Groupe annonce également une amélioration du levier financier de 24,6%, évoluant de 81,8 à 57,2%. Selon l’ONA, «Ces bonnes performances ont été obtenues grâce à la mobilisation de l’ensemble des métiers du Groupe». Citant dans ce cadre «le retour à l’équilibre de Managem, la progression des performances opérationnelles de l’agroalimentaire, l’amélioration des résultats d’Attijariwafa bank, la croissance du parc clients et l’amélioration de la marge brute de Wana Corporate, la poursuite du développement de la Grande Distribution et les retombées positives du rapprochement Marjane-Acima opéré fin 2008». En revanche, La holding fait état d’un repli de la distribution automobile et de biens d’équipement en Afrique (Optorg), fortement impactée par la crise en particulier au Gabon, au Cameroun et en RDC, et un recul de l’immobilier sous l’effet de la morosité du segment touristique de luxe. Pour ses prévisions 2010, l’ONA compte poursuivre les efforts d’amélioration de la productivité des mines . De même, la holding envisage réussir l’entrée en production des nouveaux projets miniers à l’international, renforcer le leadership des enseignes Marjane et Acima et dégager des synergies significatives de leur rapprochement et redresser la croissance d’Optorg malgré la crise internationale.
Le Groupe ONA prévoit, en perspective, de poursuivre l’amélioration de la productivité et des parts de marché dans l’agroalimentaire tout en restant à la pointe de l’innovation et de la qualité, réussir le lancement de la nouvelle offre GSM (inwi), accélérer le déploiement des nouveaux projets immobiliers résidentiels et réussir l’intégration des banques récemment acquises au Maghreb et en Afrique et améliorer leur rentabilité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *