ONA : Un C.A. de près de 24 milliards de DH

La lecture des rapports du conseil d’administration et des commissaires aux comptes, devant l’assemblée générale du groupe ONA s’est soldée par l’approbation du bilan et des comptes de l’exercice 2001. Et pour cause, le bénéfice net comptable est de l’ordre de près de 1,15 milliard de DH. Pour sa part, le chiffre d’affaires consolidé du groupe ONA s’élève à près de 24, 31 milliards de DH pour l’exercice 2001. Ce qui se traduit par une progression de +10,7% par rapport à l’année 2000. A travers, le rapport annuel, on apprend que «cette évolution traduit le développement dans la grande distribution, ainsi que les bonnes performances commerciales des principales entreprises du groupe, malgré un environnement difficile marqué un tassement de la consommation». Par ailleurs, le résultat d’exploitation consolidé s’est fixé à près de 3 milliards de DH, le taux de croissance ayant atteint ainsi +6,3% par rapport à l’exercice 2000.
Les raisons sont inhérentes à la réussite «des programmes d’amélioration de la productivité et de suivi des contributions des produits», souligne-t-on de même source. D’ailleurs, le document apporte d’autres explications. Selon cette source, en raison de la réduction des cours du marché mondial des matières premières, la branche des mines et matériaux de construction a connu une baisse de l’ordre de 6,5%. En revanche, le métier agroalimentaire et boissons a amélioré son résultat d’exploitation de +10% et ce, en dépit d’une sensible croissance du chiffre d’affaires de +1,1%. L’autre progression indiquée est celle du résultat net consolidé part du groupe, qui a augmenté de 5% en comparaison avec l’année 2000. Par contre, le résultat non courant consolidé traduit les conséquences positives «de la révision à la baisse des risques généraux sur le secteur immobilier dont les actifs se réduisent et sur certaines participations industrielles, dont les plans de redressement ont donné en 2001 de premiers résultats positifs». Aussi, le résultat net consolidé des sociétés mises en équivalence atteint près de 4,4 milliards de DH.
Pour leur part, les capitaux propres consolidés part du groupe se sont établis à près de 19,64 milliards de DH au 31 décembre 2000. De plus, le ratio d’endettement net par rapport aux fonds propres consolidés a atteint 17,8% en 2001. En outre, l’endettement net consolidé a enregistré au 31 décembre 2001 un résultat d’environ 3,5 milliards de DH, tandis qu’une année auparavant, il avait affiché un montant de près de 5 milliards de DH au 31 décembre 2000. Pour le groupe, c’est la preuve de la maîtrise de ses grands équilibres financiers, dans le but de garantir les orientations du plan stratégique 2001-2003. Par ailleurs, l’excédent de la capacité d’autofinancement consolidé sur les investissements nets consolidés affiche un résultat de plus de 1,429 milliards de DH. C’est ainsi que l’investissement net consolidé du groupe s’établit à près de 2,3 milliards de DH en 2001, contre près de 3,5 milliards de DH l’année précédente. Ce sont les métiers «en fort développement», tels les mines et matériaux de construction et la grande distribution, qui ont réalisé l’investissement non financier.
L’effort d’investissement de l’agroalimentaire et des boissons a porté, quant à lui, sur des projets de mise à niveau industrielle. L’investissement net consolidé du groupe est de l’ordre, pour l’exercice 2001, de 568 millions de DH. «Les acquisitions visent le renforcement des taux d’intérêt du groupe dans la SNI et ses principales filiales. Les cessions sont constituées de 49% de Cofarma et de certains titres non consolidés», précise enfin le rapport annuel 2001 du groupe ONA.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *