ONCF : Coup de fouet aux investissements

ONCF : Coup de fouet aux investissements

L’Office national des chemins de fer (ONCF) boostera ses investissements en 2014. C’est ce qui a été décidé lors du conseil d’administration de l’ONCF, réuni lundi 23 décembre à Rabat, sous la présidence de Aziz Rabbah, ministre de l’équipement, du transport et de la logistique, pour l’examen du projet de budget de l’Office pour l’année 2014.

C’est ainsi qu’une enveloppe de 8 milliards DH a été allouée aux investissements de l’année prochaine. Un montant réparti en deux parts dont une première de 5 milliards de dirhams réservée au projet de la Ligne à grande vitesse Tanger-Casablanca et une deuxième de 3 milliards de dirhams destinée à la poursuite de la mise à niveau du réseau classique avec le triplement de la ligne Casablanca-Kénitra et doublement de celle entre Settat et Marrakech, au renforcement de la sécurité en général et au droit des passages à niveau en particulier, à la poursuite du programme de rénovation du matériel roulant, au renforcement des équipements des gares en tant que plates-formes de service de proximité, à la construction de zones d’activité logistique et autres.

À noter que ce budget 2014, 5ème année du cycle de développement de l’ONCF pour la période 2010-2015, a été élaboré sur la base des dispositions du contrat-programme Etat-ONCF et conformément aux orientations de la circulaire gouvernementale relative à la loi de Finances 2014. Il prévoit, donc, un chiffre d’affaires basé sur des hypothèses de croissance soutenue des activités «Voyageurs» et «Fret-Logistique» dans le respect d’une stratégie ciblée et maîtrisée qui place le client au centre des intérêts de l’Office et qui inscrit son action quotidienne dans une perspective d’amélioration continue et de développement durable.

Ce budget s’appuiera, donc, dans son exécution, sur la poursuite des efforts de l’ONCF pour conduire à terme les projets structurants engagés et articulés autour du renforcement du niveau de la sécurité des circulations et de la sûreté des personnes, de l’amélioration de la productivité et du niveau de la qualité des prestations assurées. Aussi, l’ONCF souligne dans un communiqué qu’«à travers ces investissements productifs, dont la plus-value se mesure autant dans l’immédiat qu’à moyen et long termes, l’Office contribue à la promotion de l’entreprise nationale de travaux publics, à la création d’emplois stables directs et indirects et, de par la forte orientation de l’Office vers des partenariats avec des opérateurs de référence, au développement de pôles d’expertise, de compétence et de formation dans les secteurs de l’industrie ferroviaire».

Par ailleurs, à l’issue de ces travaux, les membres du conseil ont approuvé le projet de budget 2014 et ont félicité le personnel de l’Office pour son sens du service sans cesse amélioré ainsi que l’engagement au quotidien du management de l’entreprise à améliorer les paramètres de satisfaction des clients dans le cadre d’une gestion responsable et transparente.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *