ONCF : Croissance maintenue en 2015

ONCF : Croissance maintenue en 2015

L’Office national des chemins de fer a réalisé durant l’année 2015 un chiffre d’affaires de 3,9 milliards de dirhams, une valeur ajoutée de 2,6 milliards DH, un excédent brut d’exploitation de 1,5 milliard DH et une capacité d’autofinancement de 874 millions DH.

Le rapport d’activité de l’Office national des chemins de fer (ONCF) pour l’année 2015 vient de sortir. Selon ce rapport, l’Office a pu maintenir la cadence de la croissance installée durant ces dernières années, et ce à plusieurs niveaux. Ainsi le cap des 40 millions de voyageurs transportés a été franchi grâce à l’innovation et la technologie. En effet, l’ONCF a déployé début 2015 le projet E-voyage, à travers le lancement d’une plate-forme dédiée à la vente de billets par Internet sur le portail www.oncf-voyages.ma. L’Office a également lancé en 2015 une nouvelle gamme de Personnal Digital Assistant (PDA) destinée aux contrôleurs à bord des trains. Ces terminaux de nouvelle génération permettent un paiement par carte bancaire nationale ou internationale avec imprimante intégrée et connexion 3G en temps réel pour une plus grande fluidité de service. Quant au taux de satisfaction, il atteint les 76% grâce aux efforts fournis par l’ONCF. Comme c’est le cas avec le renforcement des opérations de services et de contrôle à bord des trains et dans les gares.

Pour faire face aux fortes affluences, l’Office a considérablement accru le nombre de personnels d’accueil, d’assistance et de surveillance déployés dans l’ensemble des gares.

C’est ainsi que l’année 2015 a été marquée par la mise en place d’un dispositif «anti-resquille» renforcé, avec un déploiement plus important d’employés du contrôle au niveau des gares, notamment durant les périodes estivales ou lors des vacances scolaires. Sur un autre plan, plus de 31 millions de tonnes de marchandises ont été acheminées. Hors phosphates, l’activité Fret et logistique a réalisé en 2015 des performances marquées par une progression de 8% du chiffre d’affaires par rapport à 2014. Soit une augmentation de 36 millions de dirhams en valeur absolue, pour s’établir à 494 millions de dirhams. Concernant les résultats financiers, l’ONCF a réalisé durant l’année 2015 un chiffre d’affaires de 3,9 milliards de dirhams, une valeur ajoutée de 2,6 milliards DH, un excédent brut d’exploitation de 1,5 milliard DH et une capacité d’autofinancement de 874 millions DH.

Quant au projet de la ligne grande vitesse Tanger-Casablanca, de nombreux paliers importants ont été franchis en ce qui concerne sa réalisation.

C’est ainsi que les premiers trains ont été réceptionnés et ont été montés dans l’atelier de maintenance des TGV et sont en train de subir actuellement les vérifications nécessaires ainsi que les différents essais statistiques et dynamiques. Mais les lignes à grande vitesse ne sont pas les seuls chantiers ambitieux de l’ONCF.

Parmi les autres grands projets se trouve la stratégie du e-commerce. Faisant partie des priorités de développement, l’Office vise à faire du Web un canal de vente incontournable. Autre priorité de l’Office, le confort et la qualité pour tous sont aussi en tête de liste. C’est pour cela que l’ONCF a mis en place une stratégie d’amélioration des services à destination des personnes à mobilité réduite. Il s’agit d’une volonté de mise en conformité de l’ensemble des infrastructures avec les standards nationaux et internationaux.

L’ONCF au service de la coopération Sud-Sud

Possédant un savoir-faire technique appréciable et personnel qualifié maîtrisant les techniques de pointe, l’ONCF a œuvré afin d’aider au développement de la coopération Sud-Sud. C’est pour cela que l’Office était présent lors de la tournée royale en Afrique.

Une participation qui a été couronnée par la signature d’une convention en juin 2015 avec le réseau ivoirien Sitarail. Bien que cet événement reste le plus important, d’autres ont été enregistrés telles la visite des délégations ministérielles en avril 2015, la participation de l’ONCF à la réunion ministérielle des experts à Moscou en juin, mais aussi la signature d’une convention de coopération avec le Réseau qatari du rail en avril 2015 et pour finir, les rencontres bilatérales avec les réseaux tunisien et qatari en octobre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *