ONCF : Plus de 90 commerces pour Rabat-Agdal et Rabat-ville

ONCF : Plus de 90 commerces pour  Rabat-Agdal et Rabat-ville

Commercialisation des locaux au sein des nouvelles gares ferroviaires

La gare Rabat-ville sera dotée de plus de 60 commerces sur trois niveaux qui s’étendent sur un espace de 6.000 m². Son projet de gare nouvelle génération sera construit sur la tranchée entre le boulevard Mohammed V et l’avenue Ibn Toumert.

Comme les aéroports avant elles, les gares ferroviaires se transforment de plus en plus en nouveaux pôles de commerce. Une voie que l’ONCF a résolument empruntée afin de proposer à ses usagers des espaces commerciaux modernes et fonctionnels. Pour y parvenir, l’Office vient de lancer un appel à concurrence pour la commercialisation des locaux de commerce dans deux de ses gares à forte fréquentation. Il s’agit de la gare Rabat-ville et la gare Rabat-Agdal. Cet appel d’offres sera valable jusqu’au 22 décembre 2017. A ce stade, plus de 90 commerces sur trois niveaux sont concernés. En se référant à la convention d’occupation, l’ONCF entend dupliquer cette expérience à travers ses galeries commerciales en cours de développement. Quant à l’opportunité de ces projets, l’ONCF explique son choix par l’offre commerciale plutôt faible au niveau de la ville de Rabat.

Ainsi, la nouvelle gare de Rabat-Agdal, par exemple, mettra à la disposition de ses clients une offre commerciale qui concerne 30 commerces sur trois niveaux portant sur plusieurs activités en matière de services, de coffee shop, de restauration, ou de loisirs. Le projet intégré de requalification des emprises de la gare permettra de développer un programme mix sur 10 hectares et 300.000 m² environ de surfaces plancher, précise l’Office. L’objectif est d’en faire un pôle d’attraction qui va transformer la zone et qui sera composé de la nouvelle gare avec ses commerces, d’un centre commercial adossé à la gare, d’un centre d’affaires, d’hôtels et d’ensembles résidentiels. Au niveau de la superficie, cette gare sera développée sur une surface de terrain de 67.000 m² et 55.000 m² de surfaces plancher avec un parking en sous-sol sur deux niveaux de plus de 600 places, selon l’ONCF. Par ailleurs, elle aura deux entrées, l’une du côté du boulevard Abderrahim El Ghafiki, et l’autre qui arrive jusqu’au boulevard Hassan II. En termes de trafic, cette gare Rabat-Agdal bénéficie d’un flux de 7 millions de voyageurs actuels en évolution pour atteindre 12 millions de voyageurs en 2025.

Pour sa part, la gare Rabat-ville sera dotée de plus de 60 commerces sur trois niveaux qui s’étendent sur un espace de 6.000 m². Son projet de gare nouvelle génération sera construit sur la tranchée entre le boulevard Mohammed V et l’avenue Ibn Toumert tout en préservant le bâtiment actuel de la gare Rabat-ville. Repère pour la capitale, ce bâtiment historique sera reconverti pour d’autres usages, précise l’Office. Dans son projet de rénovation, l’ONCF indique également que celui-ci sera étendu sur une surface plancher de 22.000 m² avec un parking en sous-sol sur deux niveaux de plus de 200 places. Etant donné que la gare se situe en plein centre de la capitale, elle bénéficie d’un flux et d’un trafic important de 8 millions de voyageurs actuels pour évoluer à 11 millions en 2025.

Pour rappel, l’appel à concurrence lancé par l’ONCF répond au dahir du 30 novembre 1918 relatif à l’occupation temporaire du domaine public. Dans ce sens, la convention d’occupation est conclue pour une durée de cinq années, renouvelable d’année en année par tacite reconduction. Par ailleurs, la durée de l’occupation temporaire ne doit toutefois pas dépasser 20 ans et chaque nouveau local sera livré à l’occupant en coque brute.

Articles similaires

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *