ONDA : Des aéroports en chantier

ONDA : Des aéroports en chantier

L’effervescence gagne les aéroports marocains. Et pour cause, plusieurs projets de développement sont programmés pour les trois prochaines années. Ce vaste programme de développement a pour objectif d’accroître les capacités du système national de traitement du trafic aérien, aussi bien du réseau aéroportuaire que du système de navigation aérienne.
Le but est d’anticiper la croissance attendue du trafic aérien et d’assurer les conditions optimales de sûreté et de qualité. Au menu, un programme de sûreté aéroportuaire dont le coût s’élève à 270 millions de Dh. Il comprend l’installation des équipements de contrôle par rayons X des bagages à mains et de soute, des équipements de détection des explosifs, des portiques magnétiques de détection des métaux, des caméras de surveillance et des clôtures aux environs des aéroports. Côté infrastructure, un nouveau terminal à l’aéroport Mohammed V est en chantier. Coût de l’opération : 720 millions de Dh. Le lancement des travaux est prévu pour le deuxième semestre de cette année. Ce nouveau terminal va doubler la capacité de l’aéroport en la portant à 8 millions de passagers par an. Au niveau des autres aéroports, d’autres projets sont à signaler : il s’agit de l’extension de l’aérogare et des infrastructures de l’aéroport de Tanger (83 millions de Dh) et de l’aérogare et des infrastructures de l’aéroport d’Al Hoceïma dont la capacité d’accueil sera doublée, passant de 3 avions à 6 (74 millions de Dh). À noter également dans le même registre, l’extension des infrastructures de l’aéroport de Marrakech (20 millions Dh), de l’aérogare d’Essaouira (25,5 millions) et la réalisation d’une nouvelle aérogare à Dakhla (15 millions) et d’une gare de fret à l’aéroport Mohammed V (60 millions).
Selon les responsables de l’ONDA, L’aboutissement de l’ensemble de ces chantiers d’extension portera la capacité d’accueil des aéroports marocains à 18 millions de passagers par an et nécessitera un investissement global de 1 milliard de dirhams.
Sur un autre registre, l’Office lance un plan de modernisation du système de navigation aérienne afin de le rendre plus performant et compatible avec le futur système mondial de la navigation aérienne (CNS/ATM). Ce projet doté d’un budget de 470 millions de Dh, porte sur l’achèvement de la couverture Radar du territoire national, avec une évolution vers le mode S. C’est ainsi qu’en plus des quatre stations Radar existantes, trois nouvelles stations de technologie avancée seront installées à El Jadida, Oujda et à Tan-Tan. le coût total de l’opération est de 190 millions de dirhams.
Figure également dans ce cadre l’extension du réseau de stations terriennes V/SAT et ce, afin de garantir un fonctionnement fiable et continu des liaisons aéronautiques assurées par câble ou faisceaux hertziens, l’implantation de six nouvelles stations à travers le territoire national, en plus des quatre premières. Cette opération inclut également le renouvellement des équipements de navigation aérienne pour un coût global de 255 millions de dirhams. Enfin, signalons un dernier programme de mise en place de trois radars d’approche aux aéroports de Casablanca, Agadir, Fès et de Meknès et dont le coût est estimé à 24,25 millions de DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *