ONEE-ASEA: Formation au profit des Centres d’excellence en électricité

ONEE-ASEA: Formation au profit des Centres d’excellence en électricité

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et l’Association des sociétés d’électricité d’Afrique (ASEA) organisent du 23 au 27 janvier à Casablanca  une session de formation sur  la production, le transport et la distribution de l’électricité.

Près de 60 participants du Maroc, d’Afrique du Sud, de l’Algérie, de la Zambie, du Kenya, du Togo et de la Côte d’ivoire  ont répondu présent. La cérémonie d’ouverture a eu lieu le 24 janvier au Centre des sciences et techniques de l’électricité de l’ONEE en présence du directeur général de l’ASEA, des représentants des bailleurs de fonds, des directeurs des Grandes écoles marocaines partenaires et des directeurs des centres d’excellence.

L’objectif de cette initiative  étant d’accélérer l’animation d’une plate-forme de concertation et de réseautage des formateurs des Centres d’excellence en électricité.   Ces sessions de formation sont également destinées «à encourager l’échange de visites de travail entre les formateurs de ces centres d’une part, et des  visites de travail auprès des sociétés d’électricité, d’autre part», souligne un communiqué de l’ONEE. Le Réseau africain des centres d’excellence en électricité (RACEE) est une initiative continentale menée sous l’impulsion de l’Association des sociétés d’électricité d’Afrique (ASEA) et soutenue par le Fonds africain de développement du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), l’Agence française de développement (AFD) et les sociétés d’électricité d’Afrique (SDE). A travers ce projet, il est question d’améliorer la performance du secteur de l’électricité en Afrique et d’intensifier les échanges régionaux grâce au renforcement des capacités techniques et managériales dans les différents domaines ainsi que la gouvernance du secteur. Notons que le RACEE compte actuellement quatre Centres d’excellence (CSTE/Maroc, EAL/Afrique du Sud, Ecole technique de Blida-IFEG/Algérie et KGRTC/Zambie). Ces différents centres se sont engagés à coopérer dans la formation du personnel des sociétés membres de l’ASEA à travers une cellule de coordination pilotée par l’ASEA.

Chaque centre d’excellence sera amené à traiter un thème de son choix dans lequel il a un avantage comparatif. Il devra par la suite le présenter en plénière finale devant tous les formateurs ainsi que le comité de pilotage dans l’objectif précis de favoriser l’échange entre les formateurs des Centres d’excellence.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *