ONEE : Un leaderchip et une expertise reconnus à l’échelle internationale

ONEE : Un leaderchip et une expertise reconnus à l’échelle internationale

Plusieurs actions de coopération sont menées par l’ONEE, notamment en Afrique

La stratégie de l’intervention de l’ONEE en Afrique dans le domaine de l’eau potable et de l’assainissement repose principalement sur l’accompagnement et l’assistance technique au profit des opérateurs de l’eau africains ainsi que le renforcement de leurs capacités techniques et managériales.

En 2018, l’ONEE a poursuivi ses actions visant le renforcement de sa coopération et sa présence dans les pays de l’Afrique subsaharienne. Les principales activités de l’Office durant cette année au niveau international ont porté notamment sur des concessions au Sénégal. «Les deux contrats de concession d’électrification rurale au Sénégal sont mis en œuvre par les deux sociétés de projets Comasel de Saint-Louis et Comasel de Louga. Les travaux de développement du réseau MT et BT se poursuivent dans les deux régions du nord du Sénégal. A fin 2018, Comasel de St Louis et Comasel de Louga comptaient respectivement 8691 et 7.135 contrats d’abonnement souscrits au profit des clients Réseau et 1.761 et 901 contrats pour les clients solaires», explique l’ONEE qui a également poursuivi l’exécution du contrat relatif à la maîtrise d’œuvre pour la construction de la nouvelle centrale Brikama II (2×10 MW diesel) située à Banjul.

De même, l’ONEE et l’Agence malienne pour le développement de l’énergie domestique et de l’électrification rurale (AMDER) ont conclu, en février 2018, un contrat de service qui porte sur l’assistance à maîtrise d’œuvre pour le développement du projet d’électrification rurale dans la région de Ségou au Nord-Est de Bamako. Au Tchad, l’Office et la Société nationale d’électricité du Tchad ont conclu, en mai 2018, un contrat de service qui porte sur l’assistance à maîtrise d’œuvre pour le développement du projet d’électrification rurale au Tchad. Les responsables évoquent aussi un projet de développement de l’électrification rurale au Niger. En effet, la BID a accordé au Niger des financements pour un projet de développement de l’électrification rurale dans les régions de Dosso et Taoua. Ce projet consiste globalement à électrifier 27 villages comptant 17.500 foyers et 1.500 activités.

La même source rappelle en outre que «pour soutenir et contribuer au développement des projets d’électrification rurale en Afrique subsaharienne, l’ONEE et la BID ont signé lors de la Cop22 un protocole d’entente. A travers ces projets financés par la BID, l’ONEE contribuera au développement de l’électrification rurale dans ces pays en développant les capacités des opérateurs africains». S’agissant des activités en rapport avec l’eau, la stratégie de l’intervention de l’ONEE en Afrique dans le domaine de l’eau potable et de l’assainissement repose principalement sur l’accompagnement et l’assistance technique au profit des opérateurs de l’eau africains ainsi que le renforcement de leurs capacités techniques et managériales dans l’objectif de leur permettre d’améliorer leurs performances et assumer pleinement leur mission de service public pour garantir l’accès à l’eau potable et l’assainissement à leurs usagers. A ce titre, plusieurs projets importants ont été menés durant la période 2016-2018. «Dans le cadre des accords de coopération bilatérale entre le Royaume du Maroc et la République de Guinée, une convention spécifique a été conclue en juin 2015 entre l’ONEE et la SEG, relative au «financement et à l’assistance par l’ONEE pour la réalisation d’ouvrages d’eau potable en République de Guinée», rappelle l’Office évoquant également un projet d’assainissement liquide en Guinée Conakry. Ce n’est pas tout.

Dans le cadre d’un contrat d’affermage de 10 ans basé autour d’un concept de partenariat Sud-Sud, l’ONEE en groupement avec un consortium marocain a assuré l’exploitation des activités de production, transport et distribution de l’eau potable dans 104 villes et centres au Cameroun à partir du 2 mai 2008. Il est question aussi de la gestion de la qualité de l’eau au Burkina Faso.  A noter enfin que lors de la 8ème assemblée générale du Conseil mondial de l’eau (CME) qui s’est tenue à Marseille en novembre 2018, le directeur général de l’ONEE Abderrahim El Hafidi a été élu gouverneur du conseil Mondial de l’Eau pour la période 2019-2021 à l’issue du vote des membres du Conseil qui représentent plus de 50 pays.

L’ONEE a également été désigné vice-président du CME.

Le Conseil mondial de l’eau organise tous les trois ans le Forum mondial de l’eau, le plus grand événement international sur l’eau. Le Royaume du Maroc et le Conseil mondial de l’eau décernent conjointement le Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau qui récompense les actions et projets d’innovation et de créativité pour assurer la sécurité hydrique et la justice climatique. En 2018, l’ONEE a également été désigné membre du conseil d’administration de l’International Water Association (IWA) et membre du conseil d’administration de «Arab Countries Water Utilities Association» (ACWUA).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *