ONICL : La collecte des céréales cumulée atteint 17 millions de quintaux à fin septembre

ONICL : La collecte des céréales cumulée atteint 17 millions de quintaux à fin septembre

La collecte cumulée des céréales, constituée presque en totalité du blé tendre, a atteint près de 17 millions de quintaux (Mqx) à fin septembre, selon l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).
La collecte du blé tendre, principale céréale consommée au Maroc, a atteint 16,9 Mqx à fin septembre contre 17,4 Mqx durant la même période de l’année précédente, explique l’ONICL qui relève que ladite collecte représente près de 61 pc de la production de la récolte 2012.
Les stocks des céréales, détenus par les opérateurs déclarés à l’ONICL et au niveau des silos portuaires, ont atteint 22 Mqx à fin septembre, gardant leur niveau stable par rapport à la campagne précédente.

Par groupe d’opérateurs, les commerçants négociants continuent à dominer la collecte du blé tendre. Toutefois, comparativement à la même période de la campagne précédente, ces opérateurs ont perdu 4 points au profit des coopératives et des minoteries, précise la même source.
Pour ce qui est du cumul des importations, il a atteint 10,7 Mqx à fin septembre, en progression de 81 pc par rapport à la même période de la campagne précédente. Ces importations sont constituées essentiellement de maïs (8 Mqx), de blé dur (1,8 Mqx), d’orge (0,7 Mqx) et de blé tendre (0,2 Mqx).

Les importations réalisées en blé dur proviennent en totalité du Canada. Quant à celles du maïs, deux pays continuent à partager le marché marocain, le Brésil avec 60 pc et l’Argentine avec 37 pc.
La transformation industrielle des céréales a atteint 22,8 Mqx depuis le début de la campagne 2012-2013, restant sur le même niveau de la campagne précédente, indique la même source.
A fin septembre 2012, la minoterie industrielle a écrasé près de 42 pc de blé tendre d’origine de la production locale. La fabrication des farines subventionnées est faite à hauteur de 81 pc de blé tendre de la production nationale alors que les farines libres et subventionnées représentent respectivement 57 pc et 16 pc des fabrications de la minoterie industrielle, note la même source.
Pour leur part, les semoules industrielles sont fabriquées principalement à partir du blé dur (90 pc) et de l’orge (10 pc).
Par ailleurs, il a été décidé, lors d’un Conseil de gouvernement, la suspension à partir du 1er octobre 2012 des droits de douane appliqués sur l’importation de blé tendre, après prolongation de la période primable de la collecte de blé tendre au 30 septembre 2012.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *