ONIX, la réforme des OVNI

ONIX, la réforme des OVNI

C’est la cacophonie totale qui enveloppe le projet de la création de l’Office National Marocain des Investissements et des Exportations ONIX. Derrière ce nom d’ovni, se cache en effet l’une des réformes les plus controversées de l’actuel gouvernement. Pour rappel, le projet ONIX vise à réunir les efforts des différentes organismes publics oeuvrant pour la promotion des exportations dans le cadre d’un établissement unique placé sous la tutelle du Premier ministre. Initialement, le projet devait regrouper outre le CMPE, l’Office Marocain National du Tourisme, l’ex-ODI, la Maison de l’Artisan et la Direction des Investissements Extérieurs. La version finale du projet n’a retenu que deux organismes : la DIE et le CMPE. Commence dès lors une controverse qui n’en finit pas. Premier acte, un collectif représentant le personnel du CMPE monte au créneau pour dénoncer une fusion à sens unique qui profite, selon eux, à la DIE. Le ministère de la mise à niveau rétorque pour qualifier cette mobilisation de « résistance habituelle à la réforme». Le lundi 22 décembre, les employés du CMPE augmentent la pression et décident de se mettre en grève. Le lendemain, M. Jettou, tente d’apaiser la tension et déclare, lors d’une réunion avec les représentants de l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX), qu’il serait favorable à l’idée de surseoir à la création de l’ONIX. Le lendemain encore, le CMPE tient son Conseil d’administration. À l’ordre du jour, l’approbation des différents budgets de l’établissement mais surtout un appui ferme et sans équivoque des membres du CA représentants le secteur privé à l’action du CMPE. Ces derniers se sont également exprimés pour montrer l’écart entre le projet initial et le projet actuellement soumis à l’examen pour souligner que le projet ONIX ne répond pas à leurs besoins et leurs attentes. En même temps, M. Bernousi, directeur général de la DIE déclare à ALM que le projet ONIX sera revu au profit d’une nouvelle entité qui ne comprendra pas le CMPE. Fait marquant, cette déclaration n’a suscité aucune réaction de la part des différents protagonistes. Tout semblait indiquer que le projet ONIX allait être renvoyer aux calendres grecques. Pas pour longtemps, puisque c’est finalement le ministre du Commerce extérieur, par ailleurs ministre de tutelle du CMPE qui a annonce, mardi 30 décembre, l’élaboration d’un projet de loi portant regroupement des organismes chargés de la promotion des investissements et des exportations dans une structure unifiée. Le ministre qui répondait à une question orale à la Chambre des conseillers a indiqué que ce projet est soumis actuellement à l’étude au niveau des départements ministériels concernés. Évoquant l’avenir du Centre Marocain pour la Promotion des Exportations et du sort des employés, le ministre a souligné que son département veillerait à ce que l’amendement du texte actuel permette l’intégration des employés au sein du nouvel office tout en préservant leurs droits. Retour à la case de départ. En clair, le CMPE figure une « seconde » fois dans la configuration de la nouvelle entité. Nuance cependant, la nouvelle mouture devrait selon le ministre du commerce extérieur combler une importante lacune qui entachait l’ancien projet. Il s’agit du statut du personnel du CMPE dans le nouvel organisme, et qui constituait un des principaux griefs opposé par ces derniers à l’ancien projet ONIX. Donc, et à croire M. Mechahouri, la réforme ainsi que la fusion des organismes chargés de la promotion extérieure et des investissements auront bien lieu. Dernier acte de l’épisode ONIX ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *