ONP : Programme d’investissement 2002-2006 de 542 MDH

Selon la synthèse réalisée par les soins de l’office nationale des pêches (ONP), le plan quinquennal 2002-2006 a été élaboré en fonction du programme d’investissement et de l’ensemble des indicateurs comptables et financiers de l’office, lors du dernier conseil d’administration tenu le 28 janvier 2002. Ainsi, il s’appuie sur des mesures structurelles en profondeur en raison des difficultés d’adaptation au marché international. Pour l’année 2002, le budget d’action s’établit selon les directives du plan quinquennal, avec un montant qui s’élève à 141 millions de DH. Quant au budget d’équipement se monte à 127 millions de DH. Sur le plan des réalisations, le programme d’investissement s’articule autour de différents aspects. D’une part, il est prévu l’extension du réseau commercial, s’inscrit également l’amélioration de la qualité tout au long de la filière. Le premier volet assimilera une somme de 327, 9 millions de DH. Il consistera en la construction de nouvelles halles normalisées, leur mise à niveau et certification. Par ailleurs, l’ONP ouvre le chantier de l’amélioration de la circulation de l’information et de la connaissance des marchés. Le résultat ne se fera sentir qu’avec la modernisation des structures de l’organisation de l’ONP. Aussi, un plan de réorganisation interne de l’office et la révision des textes réglementaires réglementant la commercialisation verront le jour. Le montant global destiné à ce programme d’investissement, se monte à 542 millions de DH. Les investissements privés sont estimés à près de 4000 millions de DHS, avec une création d’emplois autour des 6000 postes. La synthèse apporte cependant une précision. Les projections prévisionnelles, qui tiennent des comptes produits et charges, sur les 5 prochaines années, dépendront de la récupération ou non des halles gérées par l’Office d’Exploitation des Ports. L’ambition de l’ONP est claire. L’office se sent en mesure de réaliser son programme d’investissement afin de placer l’ensemble des mailions de la filière de la pêche côtière et artisanale, eu égard au contexte international.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *