OPA Eqdom : La place casablancaise s’anime

Beaucoup d’observateurs voyaient dans la proposition du groupe Société générale et de sa filiale marocaine d’accompagner l’acquisition de la financière Eqdom par une offre publique d’achat à hauteur de 8% du capital, une « mystification institutionnalisée » qui ne serve que leurs intérêts. Admettons que c’est le cas. Mais, la démarche adoptée est salutaire à plus d’un égard. Elle a servi au moins à faire revivre l’engouement qu’ont perdu plusieurs de petits boursicoteurs pour le marché boursier casablancais. Les salles de marché des intermédiaires de la place s’animent et les contacts se nouent de nouveau. D’anciens clients ont en effet retrouvé le chemin des sociétés de bourse ou de leurs agences bancaires pour initier des opérations.
De nouveaux prétendants à un petit placement dans des actions qui rapporteront un gain sûr, dit-on, s’informent sur les modalités de l’opération. De nouvelles conventions d’intermédiation sont signées avec des clients et les anciens dossiers sont à nouveau dépoussiérés.
Quoique les quantités à passer sont faibles et les commissions le sont encore plus, mais le blues des traders semble s’effacer devant cette petite frénésie occasionner par cette offre publique d’achat. Des clients initiés au jeu boursier acquièrent trente ou quarante actions pour les revendre dans le cadre de cette offre.
Rappelons par ailleurs qu’en l’absence d’un cadre juridique régissant les modalités pratiques des offres publiques d’achat, la Société Générale Marocaine des Banques a procédé, à quelques exceptions près, comme pour une offre publique de vente mais dans le sens inverse.
En d’autres termes, les actionnaires, souhaitant vendre leurs actions, apportent aux guichets des différentes agences de la SGMB, une attestation de blocage des titres qu’ils possèdent. Et ceci avant vendredi, jour où prendra fin l’offre publique d’achat qui a débuté le 29 avril.
La société de bourse de la banque, SogeBourse, procèdera dans un premier temps à la centralisation de ces informations. Elle recensera les parts apportées par chaque actionnaire et transmettra les informations à la bourse de Casablanca, qui, à son tour, décidera de la répartition entre les différents clients vendeurs. Ils sont plusieurs à attendre et à espérer que l’opération passera lundi ou mardi…..

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *