Opération Boudour : Crédit Agricole augmente le financement alloué aux crédits de campagne

Opération Boudour : Crédit Agricole augmente le financement alloué aux crédits de campagne

Principal partenaire financier de l’agriculture marocaine, le Groupe Crédit Agricole du Maroc s’associe au département de l’agriculture pour mener à bien l’opération Boudour, lancée par le ministère de tutelle dans le cadre de la campagne agricole 2018-2019.

Cette opération porte sur l’emblavement d’un maximum de superficies céréalières. A travers sa banque classique et Tamwil El Fellah, le Groupe banquier mobilise ses structures spécifiques pour augmenter le financement alloué aux crédits de campagne. Le but étant de promouvoir l’utilisation des semences sélectionnées ou améliorées afin d’augmenter sensiblement la productivité des céréales au Maroc. Le financement de l’achat des semences et de l’ensemble des autres intrants nécessaires aux cultures céréalières se fera ainsi sous forme du crédit de campagne, adossé à l’assurance agricole.

Le Groupe Crédit Agricole s’engage, dans ce sens, aux côtés des directions régionales de l’agriculture (DRA) et des directions provinciales de l’agriculture (DPA) à soutenir les services de l’Office national du conseil agricole (ONCA) et des opérateurs publics et privés commercialisant les semences sélectionnées. Se référant au Groupe, «le Crédit Agricole du Maroc interviendra sur le volet offre produits de campagne agricole et conditions de financement, tout en s’appuyant également sur le dispositif d’agences mobiles pour permettre aux régions les plus enclavées de bénéficier de cette opération».

Rappelons que Tamwil El Fellah a été lancé en 2008 pour renforcer l’offre du GCAM destinée au secteur agricole et au monde rural en général avec la vocation d’accompagner la stratégie des pouvoirs publics en matière de soutien au secteur agricole, notamment l’agriculture solidaire. Tamwil El Fellah contribue ainsi au financement de la petite et moyenne agriculture et s’adresse aux groupements de petits agriculteurs porteurs de projets viables n’ayant pas accès au système de financement bancaire classique et hors champs du microcrédit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *