Opportunités d’affaires en Afrique de l’Ouest : Le Bénin mise sur le partenariat public-privé

Opportunités d’affaires en Afrique de l’Ouest : Le Bénin mise sur le partenariat public-privé

Le Bénin  a mis en place depuis 2016 un programme d’action quinquennal (PAG) dénommé «le Bénin révélé» dont le coût total s’élève à 9.000 milliards F CFA. Il s’étale sur la période 2016-2021 et vise à mettre en place 45 projets phares pour améliorer la productivité et les conditions de vie de la population.

Mis à l’honneur lors du Forum africain sur les infrastructures (FAI) qui s’est tenu à Marrakech les 15 et 16 novembre, le Bénin est un pays qui se construit. Pour y parvenir, ce pays francophone d’Afrique de l’Ouest a mis en place depuis 2016 un programme d’action quinquennal (PAG) dénommé «le Bénin révélé» dont le coût total s’élève à 9.000 milliards F CFA.

Il s’étale sur la période 2016-2021 et vise à mettre en place 45 projets phares pour améliorer la productivité et les conditions de vie de la population. Parmi ces projets, huit sont dédiés à la réalisation d’infrastructures accompagnées de plusieurs réformes pour les infrastructures et les transports. Pour matérialiser ces projets, le Bénin mise sur le partenariat public-privé.

Plusieurs projets sont donc éligibles au PPP à en croire les sources officielles à l’exemple du réaménagement de l’axe routier autour du port de Cotonou avec la reconstruction de la marina et l’aménagement des voies dédiées au trafic portuaire (coût 32,251 milliards de F CFA), l’aménagement de la route des pêches (coût 134,226 milliards F CFA), ou encore la construction d’une route de contournement nord de Cotonou (37,01 km) avec un coût de 345 milliards F CFA. Le Bénin espère également renforcer ses infrastructures avec le projet de construction de l’aéroport international de Glo-digbe.

Selon le ministère béninois des transports et des infrastructures, ce projet vise à faire de la nouvelle plate-forme de Glo-djigbe un hub pour la région Afrique de l’ouest et du centre et permettra la création d’une zone franche industrielle ainsi que la mise en œuvre d’un service de qualité pour les activités telles que le handling, le catering, le parking automobile, les boutiques hors taxes, les commerces, le traitement du fret, etc. Afin d’accompagner ce projet, le pays compte créer un centre de maintenance des avions, mettre en place des infrastructures routières, des surfaces hôtelières, des centres d’affaires et de logements. Dans le détail,  l’aérogare passagers permettra de traiter plus de 900 passagers par heure de pointe tant à l’arrivée qu’au départ et l’aérogare fret pourra traiter 12.000 tonnes par an.

Le Bénin en quelques chiffres

Population : 11 millions d’habitants en 2016.

Superficie : 114.763 km2.

• Taux de croissance annuelle moyen : 5%.

• PIB :

Secteur primaire : 42%

Secteur secondaire 8%

Secteur tertiaire 50%

L’économie du Bénin est tirée par le secteur tertiaire, ce qui nécessite la mise en place d’infrastructures de qualité.

  Le Bénin dispose d’une façade maritime. Il dessert les pays de l’hinterland (le Niger, le Burkina Faso, le Mali, le Tchad et le Nigeria).

• Le pays se trouve à proximité du Nigeria, 1ère économie d’Afrique avec un marché d’environ 130 millions d’habitants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *