Oriental : C’est le moment d’investir…

Oriental : C’est le moment d’investir…

Le conseil de la région vient d’organiser un forum pour encourager les investissements, notamment des MRE

En plus de 250 personnalités de marque du Maroc et de l’étranger, ce ne sont pas moins de 60 MRE en mesure d’investir ou d’attirer de l’investissement qui ont pris part à cette première édition qui s’inscrit dans le cadre du projet Sharaka, et le Programme régional initiatives MRE dans l’Oriental (Primo).

Redonner confiance aux investisseurs en misant sur l’amélioration du climat des affaires. Telle est la mission que s’est assignée la région de l’Oriental. Et pour renforcer l’attractivité afin de drainer plus d’investissements, le conseil de la région affirme avoir pris des mesures concrètes. C’est dans ce cadre d’ailleurs que se situe l’organisation d’un premier forum le week-end dernier, destiné à encourager les investissements des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans la région. Baptisé Oriental Invest, l’événement a été l’occasion pour mettre en avant les atouts de la région mais pas uniquement. En plus de 250 personnalités de marque du Maroc et de l’étranger, ce ne sont pas moins de 60 MRE en mesure d’investir ou d’attirer de l’investissement qui ont pris part à cette première édition qui s’inscrit dans le cadre du projet Sharaka, et le Programme régional initiatives MRE dans l’Oriental (Primo). Les responsables régionaux ont passé en revue les mesures prises pour doper la création d’entreprises. C’est ainsi qu’une enveloppe budgétaire de 55 millions de dirhams (MDH) a été mobilisée au titre de l’exercice budgétaire en cours comme aide à l’investissement et à la création d’entreprises. L’annonce a été faite par le président du conseil, Abdenebi Bioui, qui s’exprimait au forum, invitant les investisseurs issus de la diaspora marocaine à profiter de cette occasion pour mettre en place leurs projets contribuant ainsi à la création d’emploi dans leur région. Pour le responsable, les 55 MDH sont destinés à accompagner les créations d’entreprises ainsi que les projets d’extension des activités économiques dans différents secteurs, en l’occurrence le tourisme, la logistique, l’industrie, l’agrobusiness, l’offshoring, les énergies renouvelables, les mines et les services à haute valeur ajoutée.

Cela dit, seuls les projets supérieurs ou égaux à un million de dirhams sont éligibles à ce dispositif d’aide et d’accompagnement avec au moins 20 emplois créés.

Selon M. Bioui, l’initiative en question est orientée en premier lieu vers les investisseurs potentiels de la diaspora marocaine sachant que plus de 30% des Marocains résidant à l’étranger sont issus de la région de l’Oriental. L’objectif est bien évidemment de contribuer à rétablir la confiance entre les MRE et leur région d’origine à travers la facilitation de la concrétisation de leurs projets tout en contribuant à la création des richesses dans leur pays.

De son côté, le ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères, chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Abdelkrim Benatiq, a appelé les Marocains du monde à investir dans leur pays d’origine et à contribuer de manière effective à la dynamique socio-économique que connaît le Royaume. Le ministre qui a également pris part à cet événement a passé en revue les grands chantiers réalisés dans la région depuis le lancement de l’initiative royale en 2003, laquelle a permis de la doter d’une infrastructure des plus compétitives, notamment le Technopark d’Oujda, l’agropole de Berkane et la zone industrielle de Selouane, invitant les MRE à saisir les opportunités d’investissement offertes par cette région appelée à devenir une plate-forme d’échanges ouverte sur l’Europe et l’Afrique.

Pour sa part, le wali de l’Oriental, gouverneur d’Oujda-Angad, Mohamed Mhedia, a relevé que la région a besoin aujourd’hui plus que jamais de ses fils installés à l’étranger déplorant l’absence totale des MRE quant aux 262 dossiers d’investissement validés en 2016. Il faut préciser enfin que le forum est financé par l’Union européenne et le conseil régional de l’Oriental.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *