Oriental : le budget 2004 approuvé

Oriental : le budget 2004 approuvé

Les directives Royales pour la réhabilitation de la région de l’Oriental commencent à prendre racine. En plus des projets inaugurés par Sa Majesté lors de sa dernière vite dans cette zone, oubliée depuis des années, le Conseil de la région vient d’adopter une décision allant dans le sens d’octroyer davantage de moyens pour cette région. Réuni dans le cadre d’une session ordinaire, le conseil, présidé par Mustapha Mansouri, a approuvé mardi le budget de la région pour l’année 2004. Les recettes du prochain budget s’élèvent à 30.249.300 DH contre 26.979.000 DH pour l’année 2003. Le Conseil a également approuvé le transfert d’un crédit concernant les pistes communales dans le budget 2003 à une autre rubrique relative à la construction de routes. A l’ouverture de la session, M. Mansouri a évoqué le bilan des projets de développement réalisés par le conseil dans le cadre du plan quinquennal 2000/2004. Le montant total de ces investissements, consacrés pour une grande partie à des travaux de renforcement de l’infrastructure, est de l’ordre 313 millions de dirhams. Ces projets concernent notamment les secteurs des routes, lien principal entre les différentes villes et provinces de la région et préalable sine qua non à toute perspective de développement. Parmi les projets allant dans le sens du désenclavement de la région, figure la participation au projet de dédoublement de la route reliant l’aéroport d’Oujda à Nador. Egalement parmi ces projets : la construction de six Centres de santé dans différentes localités de la région, la réalisation de projets d’approvisionnement du monde rural en eau potable, mais aussi la liquidation de dettes de 15 communes. Ces dettes sont dues à l’Office national de l’électricité (ONE). La secteur de l’artisanat étant une niche à même de générer des richesses et des emplois considérables, la création d’un complexe artisanal, réalisé à 90% et dont le coût a dépassé le milliard de centimes, avait également été envisagée. Le ministre a évoqué par la même occasion le soutien accordé par le conseil aux secteurs sportif, culturel et social et aux relations de partenariat qu’ils a établies avec des parties marocaines et étrangères, tel que l’accord de coopération avec la région francaise Champagne-Ardenne. Mansouri a particulièrement noté l’accomplissement des jalons de base de ce conseil, ce qui lui permettra de s’engager davantage à l’avenir sur la voie de l’approfondissement du concept de la déconcentration et de la décentralisation, en tant que principales règles du développement économique et en tant qu’outil efficient pour une meilleure réalisations des projets en vue.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *