Oualalou s’investit dans la coopération Sud-Sud

Commerce, dette, pauvreté et santé étaient au menu de la rencontre mardi, à Rabat, entre Fathallah Oualalou, ministre des Finances et de la Privatisation et Kingsley Y. Amoako, secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA).
Soulignant la volonté politique du Maroc de promouvoir le développement en Afrique, M. Oualalou a affirmé que le Royaume, grâce à sa position géographique, peut jouer un rôle important dans le renforcement de la concertation et la coopération entre les pays de l’Afrique sub-saharienne et ceux du Nord du continent, rappelant, à ce propos, que la tournée africaine de SM le Roi Mohammed VI témoigne de l’engagement du Royaume à soutenir les politiques du développement dans le continent.
Et d’ajouter que le Maroc, qui partage les problèmes de l’Afrique sub-saharienne, suit de très près les projets de développement en Afrique, notamment ceux du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).
M. Oualalou a, par ailleurs, salué le travail du bureau régional de la CEA à Tanger et souligné l’importance de le déplacer à Rabat, expliquant que la majorité des antennes des instances financières y sont installées, notamment celles de la Banque mondiale (BM), de la Banque européenne d’Investissement (BEI) et de la Banque africaine de Développement (BAD) . Qualifiant le Maroc d’ « important partenaire » de la CEA au niveau de l’Afrique du Nord, M. Kingsley Y. Amoako, a, pour sa part, donné un aperçu sur les actions de la Commission, soulignant que cette institution onusienne oeuvre à relever les défis qui s’imposent au continent africain, notamment dans les domaines économique et social.
A ce propos, le responsable onusien a affirmé que la CEA a mené plusieurs études sur l’impact de la libéralisation commerciale sur les économies africaines et oeuvre pour le développement économique et social des pays membres ainsi qu’à l’intégration régionale et la promotion de la coopération internationale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *