Oualalou surbooké à Dubaï

Oualalou surbooké à Dubaï

Intenses activités le week-end dernier à Dubaï du ministre des Finances et de la Privatisation, Fathallah Oualalou. Dans le cadre des travaux des assemblées annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et du groupe de la Banque mondiale (BM) qui se tiennent du 20 au 24 septembre, l’argentier du Royaume a eu une série d’entretiens avec différentes personnalités. Pour rappel, les Conseils des gouverneurs du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) tiennent tous les ans à l’automne leurs assemblées annuelles pour s’entretenir d’une large gamme de questions concernant la réduction de la pauvreté, le développement économique et les financements internationaux. Les assemblées annuelles offrent un moyen de promouvoir la coopération internationale et permettent à la Banque mondiale et au FMI de mieux servir leurs pays membres. En règle générale, les assemblées annuelles ont lieu à Washington deux années de suite puis, pour marquer le caractère international des deux institutions, dans un pays membre autre que les Etats-Unis la troisième année. C’est dans leur cadre que se tiennent les réunions officielles non seulement des Conseils des Gouverneurs mais aussi du Comité du développement et du Comité monétaire et financier international. C’est ainsi que le ministre des Finances, qui était à la tête d’une importante délégation, en présence notamment de Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al Maghrib, a procédé à la signature d’un accord de prêt en appui à la réforme du secteur financier avec le DR. Jassem Al-Manaï, directeur général du Fonds monétaire arabe (FMA), lequel accord porte sur un montant de 46 millions dollars. Au cours de la cérémonie de signature, M. Oualalou a rappelé les excellentes relations qui existent entre le Royaume du Maroc et le FMA, qui, a-t-il confié à la MAP « n’a jamais ménagé d’efforts pour accompagner notre pays dans la réalisation des programmes de développement à travers des financements à des taux avantageux et une assistance technique bien appréciée ». De son côté, le directeur général du FMA a salué les efforts que déploie le Royaume du Maroc pour asseoir son développement économique et social sur des bases solides, se félicitant des résultats obtenus comme il ressort des principaux indicateurs économiques et financiers du Maroc. Par ailleurs, le ministre des Finances et de la Privatisation a pris part à la réunion du groupe intergouvernemental des 24 chargé des questions monétaires internationales et de développement. Ce groupe, qui représente les pays en développement, a passé en revue notamment les risques qui continuent de peser sur les perspectives de l’économie mondiale, les conséquences de l’échec de la conférence ministérielle de Cancun, la prévention et la résolution des crises financières et l’aide en faveur de la réduction de la pauvreté dans les pays à faible revenu et les pays intermédiaires. M. Oualalou a également rencontré Ibrahim Al Assaf, ministre des Finances du Royaume d’Arabie Saoudite avec qui il s’est entretenu des relations bilatérales et des voies et moyens de les développer et les hisser au niveau des aspirations des deux pays frères. Il a également reçu des représentants des banques commerciales internationales. Au cours de ces entrevues, les discussions ont porté sur les performances de l’économie marocaine et la présence du Maroc sur le marché financier international. Ils se sont ainsi félicités du succès de l’emprunt obligataire de 400 millions de dollars lancé par le Maroc au mois de juillet dernier et qui « traduit la confiance dont jouit le Maroc auprès de la communauté financière internationale ». M. Oualalou a également participé à un dîner de travail avec les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales des pays membres du G7 (Groupe des pays les plus industrialisés), lequel dîner a été consacré à l’échange de vues sur la lutte contre le financement du terrorisme et le blanchissement de l’argent. Au cours de ce dîner, le ministre a fait un exposé dans lequel il a rappelé les mesures prises par le Maroc à ce sujet et la volonté du pays de combattre ce fléau.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *