Oued-Eddahab: Un programme de développement dans le pipe

Oued-Eddahab: Un programme de développement dans le pipe

Ce programme sera décliné en plans d’action, notamment sectoriels et matérialisé à travers la signature de conventions de mise en œuvre avec des acteurs publics et privés.  

Le conseil provincial d’Oued-Eddahab a lancé récemment les concentrations relatives à l’élaboration du programme de développement de cette province.

Ces concentrations ont été lancées dans le cadre d’une session de formation de deux jours organisée par le conseil provincial en coopération avec la Direction générale des collectivités et la wilaya de la région de Dakhla-Oued Eddahab dans le but d’effectuer des consultations relatives à l’élaboration du programme de développement de la province d’Oued Eddahab. Ce dernier sera élaboré selon une approche participative qui définira les axes prioritaires et établira une méthodologie scientifique à même de réaliser le programme dans sa totalité.
Ainsi, cette formation porte sur la proposition de nouvelles visions de développement qui visent à élaborer un modèle de développement reflétant les besoins de la province et répondant aux défis locaux, en vue de parvenir à un développement humain durable, de lutter contre la pauvreté et la précarité et de promouvoir l’économie.

Ce programme sera décliné en plans d’action, notamment sectoriels (secteurs productifs en plus des secteurs sociaux et infrastructures) et matérialisé à travers la signature de conventions de mise en œuvre avec des acteurs publics et privés.

Dans son intervention, le président du conseil provincial d’Oued Eddahab, Sidi Ahmed Bekkar, a relevé que cette rencontre se veut une étape clé pour jeter les jalons d’un programme sexennal de développement  qui agrégera tous les projets prévus, avec l’appui d’une étude scrupuleuse de leurs retombées, domiciliation et coût. Et ce grâce au partenariat associant Etat, collectivités territoriales, société civile, et secteur privé.
Et d’ajouter que cette session de formation s’inspire de la nouvelle Constitution qui a conféré aux collectivités territoriales le droit d’instaurer des mécanismes participatifs de dialogue et de concertation visant à faciliter la contribution des citoyens et des associations à l’élaboration et au suivi des programmes de développement.

Ce programme s’inscrit dans la dynamique de changement que le processus de régionalisation avancée requiert, notamment en termes de gouvernance, d’attractivité et de compétitivité économique. Il devra permettre à la province de promouvoir un développement jugé durable et solidaire et améliorer son rayonnement national et international.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *