Ouverture du capital de la Bourse: Le cahier des charges dévoilé

Ouverture du capital de la Bourse: Le cahier des charges dévoilé

La nouvelle feuille de route détermine les rôles et les missions de l’institution boursière tout en les mettant en phase avec le projet de développement du marché boursier. A cet effet, la Bourse de Casablanca disposera d’un nouveau schéma intégré d’organisation.

L’ouverture du capital de la Bourse commence à prendre forme. Un cahier des charges vient d’être paraphé, vendredi, sous la présidence de Mohamed Boussaid, ministre de l’économie et des finances, liant ainsi l’État aux nouveaux actionnaires de la place casablancaise. Il s’agit en effet des banques, des entreprises d’assurances, des sociétés de Bourse, de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) ainsi que Casablanca Finance City Authority (CFCA). Le ministre a salué, en cette circonstance, l’adhésion des partenaires ainsi que l’esprit de consensus et de détermination qu’ils n’ont pas cessé de manifester depuis la signature du mémorandum en novembre 2015. Mohamed Boussaid a, par ailleurs, invité l’ensemble des intervenants à continuer d’œuvrer pour la poursuite de cette dynamique qui vise le changement de la physionomie du marché et le renforcement de la contribution de la Bourse au financement de l’économie.

La nouvelle feuille de route détermine ainsi les rôles et les missions de l’institution boursière tout en les mettant en phase avec le projet de développement du marché boursier. A cet effet, la Bourse de Casablanca disposera d’un nouveau schéma intégré d’organisation. L’ambition étant de l’ériger en holding gérant l’ensemble de l’infrastructure du marché dont les « entreprises du marché à terme » prochainement créées par la Bourse. Le cahier des charges étend, également, le rôle de la Bourse en termes de développement du marché boursier. Ceci se fera à travers la structuration d’instruments financiers sur le marché boursier et l’enrichissement continu de l’offre de produits et services. Les règles de bonne gouvernance de la Bourse de Casablanca se renforceront via la nouvelle structure de l’actionnariat comprenant les principaux intervenants du secteur financier. Un comité de suivi auprès de la Bourse sera institué en vue de s’assurer de la mise en place des nouvelles infrastructures du marché. La Bourse de Casablanca accompagnera, en outre, le positionnement de Casablanca Finance City en tant que hub financier sur la scène régionale. A cet égard, l’institution boursière contribuera à la mise en place d’un environnement compétitif pour la cotation des titres étrangers ainsi que la diversification des instruments financiers offerts aux investisseurs internationaux.

Rappelons que la place casablancaise a engagé un bon nombre de mesures ayant pour but le développement du marché boursier. Outre la mise en place de partenariats stratégiques avec de grandes institutions et places financières, la Bourse de Casablanca œuvre à renforcer la supervision et la transparence du secteur financier. Les perspectives de développement du marché financier tablent sur l’octroi davantage d’indépendance et de pouvoirs aux autorités de supervision, contribuant ainsi à renforcer la confiance des investisseurs. De même, une panoplie d’instruments financiers et de marchés offerts aux investisseurs et aux émetteurs a été consolidée. Ceci s’illustre par le cadre relatif au projet de loi sur la Bourse introduisant de grandes nouveautés, en l’occurrence la mise en place d’un marché dédié aux petites et moyennes entreprises, la cotation des Exchange-Traded Funds (ETF) ainsi que les fonds qui devront favoriser une plus grande liquidité du marché boursier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *