Ouverture du premier Ecolodge dans les provinces du Sud

Ouverture du premier Ecolodge dans les provinces du Sud

Situé à Foum Labouir, spot exceptionnel au pied de l’Océan Atlantique, Dakhla Westpoint Ecolodge offre à ses visiteurs une expérience unique de surf, windsurf et bien évidemment de kitesurf.

L’infrastructure touristique de la ville de Dakhla vient de se renforcer par l’ouverture d’un nouvel établissement : le Dakhla Westpoint Ecolodge, pour un investissement global de 22 millions de dirhams et comptera 85 employés, principalement recrutés au niveau local.

Situé à Foum Labouir, spot exceptionnel au pied de l’Océan Atlantique, Dakhla Westpoint Ecolodge offre à ses visiteurs une expérience unique de surf, windsurf et bien évidemment de kitesurf, sur le site qui accueille chaque année le championnat mondial de cette discipline sportive.

D’une capacité de 140 lits, Dakhla Westpoint Ecolodge est aujourd’hui l’établissement le plus avancé en termes de respect de l’environnement et de développement durable dans la région.

L’hôtel s’inscrit dans une démarche de réalisation et d’exploitation totalement écologique et durable, à travers une construction innovante utilisant les matériaux locaux, une centrale solaire et éclairage Led réduisant la consommation électrique de 75%, une station de traitement des eaux usées de dernière génération pour la réutilisation des eaux épurées pour l’arrosage des espaces verts accouplée à une installation d’un système de goutte-à-goutte, et dispose également d’une piscine naturelle à l’eau de mer, exempte de produits chimiques. L’hôtel allie le calme, à travers son architecture balinaise de ces bungalows privatifs, et leur vue imprenable sur l’Océan Atlantique.

Cette région affiche de grandes ambitions dans le secteur touristique. Dans ce sens, la Vision 2020 prévoit de faire de la région du Grand Sud Atlantique une destination exclusive de portée internationale. Une série de projets et programmes, au niveau de la région de Dakhla-Oued Eddahab, sont ainsi prévus pour ériger le territoire touristique du Grand Sud Atlantique en pôle important de développement touristique

Objectifs fixés à l’horizon 2020 : 14.000 arrivées de touristes, avec une capacité additionnelle de 3.200 lits, ainsi que la création de 4.260 emplois directs. Les recettes touristiques prévues sont de 820 millions de dirhams contre 110 millions de dirhams en 2010. Dans ce sens, le contrat-programme régional pour le développement du tourisme dans la région a défini vingt et un projets visant à développer le produit touristique et vingt projets touristiques complémentaires devant enrichir et intensifier le tissu de l’offre touristique dans la région.

L’investissement global mobilisé pour la réalisation de ce projet est estimé à 5.236,5 millions de dirhams. Le projet est financé par le secteur privé à hauteur de 96,6%, soit 5.061 millions de dirhams.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *